le bonheur se mérite t'il?

le bonheur se mérite t'il? Sujets / La morale / Le bonheur /

Un début de problématisation ...

    Analyse des termes :

• Bonheur est un terme duel qui est donc impensable sans son contraire, le malheur. Ce qu’il nous faut comprendre c’est la dualité bonheur/malheur. Ne pas confondre toutes les notions : le plaisir n’est pas le bonheur, le plaisir est plus limité, plus bref, moins complet que le bonheur, il est lié aux sens et de nature corporelle. Son contraire est la douleur, sentiment de souffrance physique. Il y a peu de différences entre l’un et l’autre, un plaisir peut virer à la douleur, au dégoût, à l’amertume. La souffrance s’oppose au bonheur comme un état de déchirement intérieur, par rapport au caractère complet, par rapport à la plénitude du bonheur. La joie est le plus souvent l’accomplissement d’un désir, la coïncidence momentanée entre l’ordre de nos attentes et l’ordre de la nature. Une lettre qui arrive que l’on attendait depuis longtemps, et c’est une joie. La gaité est plus superficelle est artificielle, c’est une émotion entretenue, une excitation qui simule la joie mais sans être la joie. Lors d’un banquet on peut-être momentanément gagné par la gaité générale, mais sans que cela mettre fin de façon durable à une souffrance intérieure. Un euphorisant en ce sens procure une gaité, mais jamais de joie. Par contre le contentement est proche du bonheur, car le bonheur enveloppe la plénitude de l’existence.

• Se mériter : acte considéré en fonction des efforts déployés par le sujet pour surmonter des difficultés ou vaincre des obstacles. Ces efforts rendraient la personne estimable.

Kant : "Le mérite est cette qualité d'une personne qui repose sur le vouloir propre du sujet, conformément à laquelle une raison législatrice universelle (de la nature aussi bien que du libre vouloir) s'accorderait à toutes les fins de cette personne. Il est donc tout à fait distinct de l'habileté à se procurer un bonheur." (Théorie et pratique, note p. 15, Vrin).


Problématique:

Se demander si le bonheur se mérite, c'est présupposer qu'on peut le construire et se hisser jusqu'à lui.
Mais cette hypothèse ne tient pas compte du fait que le bonheur peut échapper à nos prises, en ce sens où il ne dépend pas de nous.
Nous sommes devant un paradoxe : d’un côté le bonheur nous échappe par sa pure gratuité, il ne peut donc se mériter et de l’autre il est mis entre nos mains comme le résultat de l’action : nous pouvons alors le mériter à force de persévérance.

Comment le bonheur pourrait-il se mériter s'il est un don gratuit et pas une œuvre humaine ?



Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : le bonheur se mérite t'il?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de le bonheur se mérite t'il? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "le bonheur se mérite t'il?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce le bonheur se mérite-t-il ? - Le bonheur
puce y a -t-il du mérite à etre généreux - La morale
puce La Dialectique merite t-elle le nom de science ? - La vérité
puce Le désir de savoir mérite-il d'être nourri? - Le savoir
puce la justice consiste-t-elle à récompenser le mérite? - La justice et le droit




Citations sur le bonheur se mérite t'il? :

puce A mesure que se développe la notion d'une responsabilité morale de la personne, le bonheur dont il s'agit est moins un bonheur échu qu'un bonheur mérité. - Robin des bois
puce A mesure que se développe la notion d'une responsabilité morale de la personne, le bonheur dont il s'agit est moins un bonheur échu qu'un bonheur mérité. (La morale antique) - Robin
puce Le mérite, c'est d'ajourner le bonheur. - Jules Lachelier
puce Le bonheur, ca se prend pas de force, ca se mérite. - Felix Leclerc
puce Subdiviser un homme, c'est l'exécuter, s'il a mérité la peine de mort; c'est l'assassiner s'il ne la mérite pas. La subdivision du travail est l'assassinat d'un peuple. - Engels