la philosophie est la science qui met fin au regne des certitudes

la philosophie est la science qui met fin au regne des certitudes Sujets / Divers / Autres sujets.. /

Un début de problématisation ...

    Introduction :
Chaque corps de métier semble avoir une nécessité intrinsèque dans le monde de la communauté humaine. Comment douter qu’il faille des charpentiers, des tailleurs, des bouchers, tout un chacun ayant besoin de se loger, de se vêtir, de manger et étant dans l’incapacité de satisfaire soi-même ses propres besoins ? Or, dans cette division du travail, existent des philosophes dont la fonction n’est pas manifestement utilitaire. Pourquoi alors une science philosphique ? La question consiste à se demander quelle est la place de ceux qui font profession de philosophes (les professeurs de philosophie) ou qui se livrent à l’activité philosophique (le philosophe en général) ? Cette question est déjà très fortement connotée dans la mesure où le soupçon d'inutilité pèse en permanence sur la philosophie. Ainsi, de quelle compétence qui leur serait propre pourrions-nous rendre compte pour justifier, légitimer le fait qu’il y ait des philosophes, si l’on entend par philosophe celui qui se sert de sa raison pour réfléchir sur la vie, pour se libérer de ses illusions et pour mettre fin au règne des certitudes. La question du pourquoi la philosophie est la science qui met fin au règne des certitudes nous invite à réfléchir à la raison de son existence même mais aussi à la finalité de l’activité de la science philosophique : quelles sont les raisons qui permettent d’expliquer que les hommes ont eu besoin de cet écart pris avec eux-mêmes, avec leur existence et le monde dans lequel ils vivent ? Le problème est donc de savoir quelle est l’utilité de la philosophie et de la pratique philosophique. Enjeu : défense et légitimation de la philo.



Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : la philosophie est la science qui met fin au regne des certitudes

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de la philosophie est la science qui met fin au regne des certitudes Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "la philosophie est la science qui met fin au regne des certitudes". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce la philosophie est la science qui met fin au règne des certitudes.que vous inspire une telle dèfinition de la philosophie - Le savoir
puce la philosophie est la science qui met fin au règne des certitudes.que vous inspire une telle dèfinition de la philosophie - La vérité
puce La science ne fournit-elle que des certitudes? - La théorie et l'expérience
puce faire de la philosophie je n'est pas posé un savoir,c'est contre dire un passé, ruier des certitudes - Autres sujets..
puce philosophie et science - Divers




Citations sur la philosophie est la science qui met fin au regne des certitudes :

puce Si la science un jour règne seule, les hommes crédules n'auront plus que des crédulités scientifiques. - René Daumal
puce L'histoire de l'humanité est un mouvement constant du règne de la nécessité vers le règne de la liberté. - Mao Tsé-Toung
puce Le langage encourt un risque là  ou la littérature devient perméable à  la philosophie, et la philosophie à  la littérature : ou la littérature parvient à  la finesse de la pensée abstraite, ou la philosophie succombe aux attraits de lamusique verbale... - Menno Ter Braack
puce Le doute agace prodigieusement. Le monde aime mieux des moitiés de certitudes et croire à  n'importe quoi. - Jean Dion
puce Ce que Votre Majesté me fait l'honneur de m'écrire sur la philosophie exaltée et exagérée des stoïciens, est sans comparaison plus à mon usage que cette philosophie gigantesque et imaginaire. - Jean le Rond D'Alembert