Plan d'un texte de Bergson : http://urgence.blackcod.free.fr/

Plan d'un texte de Bergson : http://urgence.blackcod.free.fr/ Sujets / Le sujet / La conscience /

Un début de problématisation ...

    Problème :
Etre conscient, c'est pouvoir « s'apercevoir de ». Or la réalité perçue se donne d'abord comme une succession de sensations. Le bateau que je regarde descendre la rivière ou la phrase musicale que j'écoute, par exemple, ne sont à aucun instant identiques à eux-mêmes. Si je peux m'en apercevoir, c'est parce que j'ai présents à l'esprit les images ou les sons distincts déjà disparus. Il en est de même si je m'aperçois de quelque chose de statique : il faut que je me souvienne des sensations offertes par le bas de la maison lorsque mon regard parvient en haut. La conscience ne pourrait donc pas exister sans la conservation du-passé. Il ne s'agit cependant pas du passé en général, mais de « son passé », des sensations, des impressions qu'elle a reçues et qu'elle conserve en elle pour pouvoir appréhender ce qui est. Sa conservation du passé est donc de l'ordre de l'assimilation. « Toute conscience est mémoire » et non pas seulement trace ou vestige. Une pierre, en effet, porte les marques de ce qui lui est advenu, mais elle ne s'est pas constituée elle-même par l'intériorisation de son propre passé; elle n'a aucune conscience, les moments sont pour elles des absolus aussitôt évanescents.
Nous sommes donc ici en présence de deux grands règnes : la conscience et la matière, la durée et l'instant, la conservation du passé et son abolition. Là est la grande dichotomie, la grande frontière. La conscience englobe tout ce qui n'est pas matière inerte; elle n'est pas le propre de l'homme : proportionnelle à l'extension du passé assimilé, elle peut admettre des degrés ; depuis le mollusque jusqu'à l'homme, depuis la frange rudimentaire de passé conservé jusqu'à la lucide réflexion sur soi, elle est toujours ce par quoi le passé permet la perception du présent.
L'analyse de la conscience nous interdit donc de dissocier les moments du temps : mémoire, elle est aussi anticipation.
En effet, l'expérience enseigne qu'il existe une opposition entre la conscience et l'habitude. L'apprentissage d'automatismes dans la maîtrise d'une langue ou dans l'emploi de machines courantes a pour but de décharger la conscience, de la libérer de la nécessité de faire attention. Lorsque l'avenir n'est que la répétition mécanique
du passé, la conscience se retire. Inversement, dans les situations de choix dramatique, elle atteint son plus haut point. Le cas de conscience manifeste véritablement la conscience : la situation est saisie avec acuité par sa nouveauté et sa gravité ; elle est marquante par sa différence d'avec le passé et par l'ampleur de ses conséquences.
Dans la perception plus ordinaire, ce rapport essentiel à l'avenir est déjà présent. Ce dont je peux m'apercevoir n'est, en effet, jamais comme un point isolé sur une ligne. L'instant, fraction de temps élémentaire sans aucun rapport avec le passé ou l'avenir, est une pure abstraction : nous dirions couramment que « nous n'avons pas le temps de nous en apercevoir »... il nous échappe parce nous ne pouvons le situer dans un flux continu, le relier à ce qui précède et à ce qui suit. Il faut donc distinguer le présent et l'instant : l'instant n'est qu'une idée imperceptible, alors que le présent répond à l'expérience ; il est constitué par un ensemble de souvenirs immédiats et d'anticipations. Loin de s'opposer au passé et à l'avenir, il existe par leur association dans la conscience. Il n'y a donc de présent que pour une conscience. La conscience n'est donc pas seulement caractérisée par un certain rapport au temps ; conservant le passé et anticipant sur l'avenir, elle. est ce par quoi le temps n'est pas une abstraction.


Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : Plan d'un texte de Bergson : http://urgence.blackcod.free.fr/

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de Plan d'un texte de Bergson : http://urgence.blackcod.free.fr/ Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "Plan d'un texte de Bergson : http://urgence.blackcod.free.fr/". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce Le rire de H.Bergson ...il s'agit de faire une dissertation avec un plan detaillé puis ensuite de developper le texte suivant.. "Chacun de nous a sa manière d'aimer et de hair, et cet amour, cet haine, reflètent sa personnalité toute entiere.Cependant , l - Autres sujets..
puce Expliquez le texte suivant : Si nous considérons(...) la vie à son entrée dans le monde, ..... est coextensive à la vie. Texte de BERGSON, L'énergie spirituelle,1919 , La connaissance de la doctrine de l'auteur n'est pas requise. Il faut et il suffi - Commentaires de Philosophie
puce commentaire du texte de Bergson sur l'art - Commentaires de Philosophie
puce Expliquez le texte suivant de Bergson : - Commentaires de Philosophie
puce bergson commentaire de texte essai sur les données immédiates de la conscience e - Autres sujets..




Citations sur Plan d'un texte de Bergson : http://urgence.blackcod.free.fr/ :

puce La lecture véritable surpasse le texte qui est lu, brise ses marges, va plus loin. Le texte est un supprot presque miraculeux pour que la lecture instaure un monde nouveau. - Roberto Juarroz
puce M. Bergson a défini la philosophie: l'étude de la réalité concrète. Je dirais plus volontiers, et dans un sens peut-être un peu différent, qu'elle est l'étude du sujet. - Lachelier
puce Il n'existe guère de texte, si ennuyeux soit-il, qui ne contienne une perle susceptible de faire rire. - Didier Nordon
puce Quiconque ose toucher à  un texte, soit commencer par en avoir une parfaite intelligence ; sinon il fera des confusions regrettables. - Fray Luis de Leon
puce Au commencement était le verbe. Puis arriva le traitement de texte, et leur foutu processeur de pensée. La mort de la littérature s'ensuivit. Ainsi va la vie. - Dan Simmons