Sui-je ce que ma culture a fait de moi?

Sui-je ce que ma culture a fait de moi? Sujets / Le sujet / La conscience /

Un début de problématisation ...

    Suis-je ce que ma culture a fait de moi
Rappel :
1. Il n’existe pas de problème en soi, il n’y a de problème qu’à partir du moment où une formulation explicite des difficultés a été donnée.
2. Le problème, pas plus que la question ou, plutôt, le questionnement, n’est donné dans le sujet.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire :
1. Ne pas s’interroger sur les différents sens de la notion conduit inévitablement au contresens, à l’incohérence et à l’extravagance.
2. Il ne faut pas traiter la question comme si aucun problème ne se posait.
3. Il ne faut pas se contenter de se faire l’écho de ce que l’opinion commune répondrait de manière hâtive et non philosophique à la question posée par le sujet.
4. Il ne faut jamais oublier qu’un sujet est toujours problématique, c'est-à-dire qu’il est proposé dans une perspective bien définie.
5. Il ne faut pas céder à la tentation de dire tout ce que l’on a envie de dire par rapport à ce qui est contenu dans le sujet..

Ce qu’il faut faire :
1. Il faut découvrir le sens du problème et les différentes manières de le résoudre.
2. Il faut d’abord chercher à saisir quel est le problème soulevé par la question.
3. Il faut voir en quoi ce sujet est une vraie question implicite, c'est-à-dire qu’il ne peut pas trouver une réponse de manière immédiate et catégorique.
4. Il faut entendre par là que le problème sous tendu par le sujet renvoie à une certaine compréhension de ce problème.
5. Il faut que la compréhension du sujet soit « problématique » ; c'est-à-dire qu’elle fasse apparaître la portée du sujet, ses enjeux, les questions qu’il pose, les problèmes qu’il soulève.
6. Il faut rapporter le sujet à toutes ces questions en montrant comment il est possible de les aborder, les comprendre, et les traiter.
Ce type de sujet invite le candidat à comprendre une question et à proposer une solution au problème sous-tendu par cette question.

L'énoncé un peu vague du sujet invite à une formulation plus précise de la ou des problématiques en jeu. On peut se demander ce que je suis en posant le problème de l'introspection, et si autrui n'est pas mieux placé que moi pour me façonner dans la mesure où ma subjectivité nuirait à l'objectivité de ma propre connaissance de moi-même. Inversement, autrui dans son objectivité peut-il réellement me connaître et me modifier en tant que conscience, c'est-à-dire en tant que subjectivité ? Quant à nous, nous nous bornerons à traiter ici de la question du rapport entre la conscience de soi et la connaissance de soi (problème souvent proposé au baccalauréat dans des sujets tels que : Suis-je ce que j'ai conscience d'être », ou « La conscience immédiate de soi est-elle connaissance de soi ? »). En effet, du point de vue de la connaissance de soi (‹, savoir ce que je suis »), ce qui me distingue de toute autre personne (ce qui me « place » dans une situation unique par rapport à elles), c'est que je suis le seul à être conscient de moi : seul « je » suis conscient d'être « je ». La question est ainsi de savoir dans quelle mesure la conscience de soi est connaissance de soi.


Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : Sui-je ce que ma culture a fait de moi?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de Sui-je ce que ma culture a fait de moi? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "Sui-je ce que ma culture a fait de moi?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce la propriété est-elle un fait de culture ou un fait de nature ? - La justice et le droit
puce La culture fait elle l'homme ? - L'homme, l'humain
puce La domination est elle un fait de nature ou de culture ? - Autres sujets..
puce La différence sexuelle est-elle fait de nature ou de culture? - Autres sujets..
puce la culture se substitue-t-elle à la nature où ne fait-elle que la compléter? - Autres sujets..




Citations sur Sui-je ce que ma culture a fait de moi? :

puce Par suite de cette hostilité primaire des hommes les uns envers les autres la société de la culture est constamment menacée de désagrégation. (Le Malaise dans la culture) - Freud
puce La religion fait partie de la culture, non comme dogme, ni même comme croyance, comme cri. - Maurice Merleau-Ponty
puce Pour les Romains, le point essentiel fut toujours la connexion de la culture avec la nature; culture signifiant originellement agriculture, laquelle était hautement considérée à Rome, au contraire des arts poétiques et de fabrication... Selon les Romains, l'art devait naître aussi naturellement que la campagne; il devait être de la nature cultivée. - Hannah Arendt
puce ... Comme si ceux qui parlent de culture, pour eux et pour les autres, c'est à dire les hommes cultivés ne pouvaient penser le salut culturel que dans la logique de la prédestination (de l'inné, du patrimoine génétique), comme si leurs vertus se trouaient dévalorisées d'avoir été acquises, comme si toute leur représentation de la culture avait pour fin de les autoriser à se convaincre que, selon le mot d'une vieille personne, fort cultivée, "l'éducation c'est inné. - Pierre Bourdieu
puce Le modèle culturel de toute civilisation fait usage d'un certain segment du grand arc de cercle des buts et des motifs humains en puissance... Sans le choix, aucune culture ne pourra mener à bien sa tâche de façon intelligible; et les intentions qu'elle choisit et qu'elle s'approprie sont une manière beaucoup plus importante que les détails particuliers de technologie ou les formalités du mariage, qu'elle choisit aussi d'une manière semblable. - Ruth Bénédi