Pour connaître, suffit-il de bien observer ?

Pour connaître, suffit-il de bien observer ? Sujets / La raison et le réel / La théorie et l'expérience /

Un début de problématisation ...

    Bien lire le sujet : le sujet pose la question de l’observation en des termes précis. Elle est implicitement considérée comme un maître (voir « enseignement ») à l'égard de qui l'esprit adopterait la position passive (voir « recevoir ») de l'écoute. Avant de discuter, en général, la question des rapports de l'esprit et de l’observation, il faudra mettre en question cette conception particulière.
Un point de départ à discuter : vous êtes invités à discuter la thèse empiriste. On appelle empirisme la doctrine philosophique qui fait dériver toute connaissance de l'expérience.
Recherche de la contradiction : on peut critiquer l'empirisme en s'appuyant sur lui. Si nous affirmons que tout est reçu de l'expérience, nous supposons qu'il y a un esprit qui reçoit cet enseignement. Cet esprit est-il purement et simplement passif? C'est ici qu'il faut analyser la notion d'enseignement. On observera que l'élève à l'école n'est pas un simple récepteur. On observera en outre que l'enseignement se fait avec des paroles, or l'expérience ne parle pas. Il faut un esprit pour la traduire en mots et en dégager les leçons. D'où le problème : comment l'esprit peut-il s'instruire auprès d'une observation qu'il construit lui-même ?

I. On reçoit tout enseignement de l’observation.
1. L'observation comme pratique : l'expérience enseigne le savoir
faire.
2. L'observation comme rencontre du « réel ».
3. L'observation, par opposition au discours, est la seule source d'un
enseignement véritable.
Il. L'enseignement n'est pas reçu » de l’observation, mais tiré d'elle.
1. Il n'y a d'enseignement de l'observation que par une activité de
l'esprit.
2. Premier aspect de cette activité : le langage.
3. Second aspect : la construction de l'expérience scientifique.
III. Le paradoxe de l'expérience : l'esprit s'instruit auprès d'une observation qu'il construit lui-même.
1. L'esprit n'est pas produit par l'observation: critique de Condillac.
2. L'esprit précède l'expérience : existence d'un enseignement qui
n'est pas reçu de l'observation.
La collaboration de l'esprit et de l'observation: Kant.



Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : Pour connaître, suffit-il de bien observer ?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de Pour connaître, suffit-il de bien observer ? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "Pour connaître, suffit-il de bien observer ?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce Suffit-il de s'observer pour se connaitre? - Le soi
puce suffit-il bien observer pour decouvrir la verité - La vérité
puce suffit t'il de s'observer directement soit meme pour se connaitre - La conscience
puce suffit-il d'observer attentivement la nature pour avoir une connaissance scientifique ? - Le savoir
puce faut-il bien se connaitre pour bien vivre ? - Le bonheur




Citations sur Pour connaître, suffit-il de bien observer ? :

puce La vie est tout de même une chose bien curieuse... pour qui sait observer entre minuit et trois heures du matin. - Jacques Prévert
puce L'éternité n'est pas nécessaire pour connaitre les limites de l'action. le malheur suffit. - charles de gaulle
puce Plus la vérité est haute, plus tu dois observer de haut pour la saisir. - Antoine de Saint-Exupéry
puce Un chien n'est pas un bon chien parce qu'il aboie bien. Un homme n'est pas un sage parce qu'il parle bien. Il ne suffit pas de s'efforcer pour être grand. Encore moins pour être vertueux. - Tchouang-tseu
puce Pour que le mal triomphe seule suffit l'inactivité des hommes de bien. - Edmund Burke