L'état devrait-elle avoir le contrôle des O.G.M. ?

L'état devrait-elle avoir le contrôle des O.G.M. ? Sujets / La politique / L'Etat /

Un début de problématisation ...

    Introduction :
Les possibilités qu’ouvre le génie génétique sont immenses. Nous pouvons modifier les gènes et les introduire dans un organisme pour modifier son information génétique. Nous sommes capables de produire des clones et ce qui n’existe pas dans la Nature. Nous sommes en passe de considérer le corps humain comme une machine dont on peut changer les pièces. Le cas des OGM est exemplaire. L'industrie des biotechnologies agricoles aimerait que le consommateur lui fasse confiance. Comme dit Jean-Jacques Frey, directeur juridique de Kraft Jacobs Suchard, «trop d'information risquerait de noyer le consommateur». Pourtant, la salubrité des aliments à base d'OGM est une question qui préoccupe plus d'un consommateur. Et elle n'est pas la seule, selon Sylvestre-José-Tidiane Manga : «Les risques pour la santé et les risques de pollution génétique ne sont pas les seules raisons qui sous-tendent la nécessité d'informer le consommateur de la nature des OGM et de leur présence dans les aliments. Les modifications génétiques transgressent les limites de la création et, de ce fait, bouleversent le rapport entre l'homme et son alimentation. En effet, plusieurs écologistes trouvent dans les possibilités illimitées de la recombinaison de l'ADN un piège pour l'hommme de s'adonner à des croisements immoraux entre les êtres et les espèces: ce ne sont pas tous les consommateurs qui se réjouissent de l'avènement d'une tomate à l'humain. De même, l'idée de retrouver de l'humain dans une pomme de terre peut troubler plusieurs consommateurs.»

    Mais ces manipulations inquiètent. Nous avons les moyens de produire Le meilleur des mondes, selon Huxley, un monde où l’on pourrait produire des hommes d’un niveau mental suffisant pour une tâche à leur confier ; un monde où la diversité naturelle serait abolie au profit d’espèces artificielles, un monde qui inventerait aussi par là de nouveau désordres biologiques et de nouvelles maladies. Peut-on fixer une limite à la manipulation du vivant et est-ce le rôle de l'état d'avoir le contrôle sur de telles manipulations?


Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : L'état devrait-elle avoir le contrôle des O.G.M. ?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de L'état devrait-elle avoir le contrôle des O.G.M. ? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "L'état devrait-elle avoir le contrôle des O.G.M. ?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce Le controle de constitutionnalite en France, un controle limite? - Autres sujets..
puce la coscience peut elle toujours garder le controle ? - La conscience
puce peut-il y avoir une societe sans etat - L'Etat
puce L'individu doit-il avoir peur de l'État ? - L'Etat
puce la liberté devrait-elle passer avant l'égalité - La liberté




Citations sur L'état devrait-elle avoir le contrôle des O.G.M. ? :

puce On devrait toujours être amoureux : voilà  pourquoi on ne devrait jamais se marier. - Oscar (Finguall O'Flaherty Wills) Wilde
puce On devrait toujours être amoureux. C’est la raison pour laquelle on ne devrait jamais se marier. - Oscar Wilde
puce Le bonheur est un état d'équilibre intérieur, celui de l'âme quand elle ne souhaite rien en dehors de ce qu'elle a. - Cresson
puce Il est absurde d’avoir une règle rigoureuse sur ce qu’on doit lire ou pas. Plus de la moitié de la culture intellectuelle moderne dépend de ce qu’on ne devrait pas lire. - Oscar Wilde
puce Mais la distance est si grande entre la façon dont on vit et celle dont on devrait vivre, que quiconque ferme les yeux sur ce qui est et ne veut voir que ce qui devrait être apprend plutôt à se perdre qu'à se conserver. - Nicolas Machiaviel