l'hypothése de l'inconscient met elle la liberté en danger ?

l'hypothése de l'inconscient met elle la liberté en danger ? Sujets / Le sujet / L'inconscient /

Un début de problématisation ...

    L'être dominé et asservi par les pulsions, l'instinct primal et tout ce qui lui échappe dans sa propre tête : la psychanalyse a largement contribué à explorer cette voie et à la populariser. L'inconscient, cette part de nous tapie dans l'ombre et dont seuls les effets sont visibles, nous influencerait à tous les niveaux... Pour Freud, le "moi" serait constamment tiraillé entre le "ça", autrement dit les pulsions refoulées, inconscientes, et le "surmoi", soit la morale, le regard des autres, l'impératif qui dépasse sa propre personne.

Le sujet rappelle que l'inconscient doit être pris comme hypothèse, dont acte. Il évoque aussi "la" liberté : comprenons par là celle du sujet, "notre" liberté. La liberté, c'est l'expression de notre volonté sans restriction. Or, si l'inconscient bride notre liberté à notre insu, on peut bien parler de limite de celle-ci. Mais peut-on vraiment dire que l'inconscient agit en-dehors de nous, puisqu'il s'agit d'une partie de nous ? C'est bien là que se situe le problème : si nous limitons nous-mêmes notre liberté, n'est-ce pas précisément une forme d'expression de notre liberté ?

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : l'hypothése de l'inconscient met elle la liberté en danger ?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de l'hypothése de l'inconscient met elle la liberté en danger ? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "l'hypothése de l'inconscient met elle la liberté en danger ? ". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce l'hypothèse de l'inconscient exclut-elle l'idée de liberté - L'inconscient
puce L'hypothèse de l'inconscient rend-elle vaine toute aspiration à la liberté - L'inconscient
puce quelles conséquences l'hypothése de l'inconscient a-t-elle sur la définition de la liberté humaine? - La conscience
puce L'hypothèse d'un inconscient psychique est-elle compatible avec toute idée d'une liberté humaine? - L'inconscient
puce L'hypothese de l'inconscient ruine t_elle l'idee de liberte de l'homme? - L'inconscient




Citations sur l'hypothése de l'inconscient met elle la liberté en danger ? :

puce L'hypothèse de l'inconscient est nécessaire et légitime, et .... nous possédons de multiples preuves de l'existence de l'inconscient. - Freud
puce L'idée de phénomènes psychologiques inconscients est contradictoire... l'hypothèse de l'inconscient est absurde et contradictoire. - Rabier
puce Le timide a peur avant le danger, le lâche au milieu du danger, le courageux après le danger. - Johann Paul Firedrich (Jean-Paul) Richter
puce Si la thérapeutique analytique agit en "transformant l'inconscient en conscient", c'est que la conscience est beaucoup plus qu'une qualité ajoutée qui ne change pas l'essence du psychique. Il est faux que la cure fasse passer le "souvenir" pathogène de l'inconscient dans le conscient, elle conduit à former un "souvenir" là où il avait "quelque chose" qui opprimait la conscience, "quelque chose qui était issu du passé mais qui était un infra-souvenir et qui, sans doute, opprimait la conscience parce qu'elle ne pouvait plus former un souvenir sur cette matière mnémonique (qui intéresse la mémoire) et affective de nature psychique. - Paul Ricoeur
puce On a réclamé la liberté de penser ce qui est un peu plus absurde que si l'on eût réclamé la liberté de la circulation du sang... Ce que les sophistes appelaient la liberté de penser était la liberté de penser tout haut; c'est à dire de publier ses pensées... la liberté de penser n'était donc que la liberté d'agir. - Louis-Ambroise vicomte de Bonald