Y a-t-il un mythe de la science ?

Y a-t-il un mythe de la science ? Sujets / La raison et le réel / Le savoir /

Un début de problématisation ...

    Introduction :

Dans l’idée du grand public, la science est un savoir qui progresse par un processus d’accumulation sans fin. On en sait aujourd’hui plus qu’on en savait autrefois. On empile le savoir et les théories nouvelles, comme on empile des briques pour faire une construction et c’est ainsi que la cathédrale de la science s’édifie. De là une représentation du savoir scientifique pleine des certitudes accumulées par des générations de savant ; la fierté vis-à-vis des découvertes de la science qui permet de congédier le besoin de certitudes religieuses ou philosophiques et de nous enorgueillir de nos avancée actuelles que les générations passée ne pouvaient pas connaître. A nous, homme actuel, les certitudes définitives, au passé les superstitions !

Mais le devenir de la science est-il un progrès linéaire ? Le savoir scientifique résulte-t-il d’une accumulation ? N’y a-t-il pas dans les sciences des remises en question théoriques ? Pouvons-nous parler d'un mythe de la science en ce sens où le mythe serait ce qui fait autorité ? La science ne consiste pas à mettre au goût du jour des découvertes anciennes. Elle est bien plutôt une refonte radicale qui peut altérer jusqu’aux principes dans lesquels on a cru jusque là. Mais d’un autre côté, l’expansion du champ du connu nous ouvre aussi les frontières de plus en plus large de notre ignorance. Dès lors que devient l’idée du progrès scientifique ? Plus radicalement, il faut s’interroger sur le processus de développement de la science. En une phrase, la question cruciale est : y a-t-il un mythe de la science ?



Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : Y a-t-il un mythe de la science ?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de Y a-t-il un mythe de la science ? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "Y a-t-il un mythe de la science ?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce le mythe s oppose t-il a la science? - Autres sujets..
puce qu'est ce que le mythe? - Divers
puce le mythe et société - La société
puce l'inconscient est-il un mythe? - L'inconscient
puce mythe et philosophie - Le savoir




Citations sur Y a-t-il un mythe de la science ? :

puce Le mythe donne une réponse; provisoire, il est vrai, mais enfin une réponse aux questions de l'homme curieux de connaître la raison des choses. Il s'agit donc d'un phénomène purement intellectuel. La mythologie comme la science est donc un produit de l'intellect... Ce qui la distingue de la science, c'est qu'elle dinne infiniment plus de poids à l'imagination et pas assez à l'observation. - Krappe
puce Il y a mythe et mythe, et s'il fallait condamner le mythe dans son ensemble, on en viendrait à condamner toute religion et même toute raison. La puissance de symboliser peut bien devenir un piège pour la pensée, mais elle en est aussi le germe. - Pradines
puce Le mythe du bonheur est celui qui recueille et incarne dans les sociétés modernes le mythe de l'Égalité. - Jean Baudrillard
puce Pendant des millénaires, le mythe a été un certain mode de construction intellectuelle... Mais, dans notre civilisation, à une époque qui se situe vers le XVII è, avec le début de la pensée scientifique -Bacon, Descartes et quelques autres-, le mythe est mort ou, à tout le moins, il a passé à l'arrière-plan comme type de construction intellectuelle. Alors ... la musique a pris en charge certaines des fonctions que le mythe cessait d'assumer. - Lévy-Strauss
puce Le stade du mythe est un stade du monologue, et à ce stade, on ne démontre rien, parce qu'on ne "discute" rien, ne se trouvant pas encore en présence d'une opinion contraire ou simplement différente... c'est en devenant dialecticien (en discutant les mythes des autres) que l'homme du mythe ou de l'opinion devint savant ou philosophe. - Kogève