Citation de Francois René de Chateaubriand

Citation de Francois René de Chateaubriand Citations / Francois René de Chateaubriand

Utiliser le moteur de recherche de citations ?

J'ai en moi une impossibilité d'obéir.

Voir les autres citations de Francois René de Chateaubriand ?

Citations liées :

puce S'il faut obéir par force on n'a pas besoin d'obéir par devoir. - Jean-Jacques Rousseau
puce La solitude c'est l'impossibilité de vivre seul. - Jean (Gouye) Yanne
puce L'impossibilité d'outrager la nature est, selon moi, le plus grand supplice de l'homme. - Jean-Paul Sartre
puce Rien n'excite autant le sentiment du devoir que l'impossibilité de s'y soustraire. - Paul (Tristant) Bernard
puce Pour suivre ses penchants, il lui suffit d'obéir à  son caractère. - Henri Monnier
puce Celui qui sait obéir saura ensuite commander. - Confucius
puce On peut, à  force de confiance, mettre quelqu'un dans l'impossibilité de nous tromper. - Joseph Joubert
puce Un peuple sans superstition serait philosophe, et les philosophes ne veulent jamais obéir. - Giacomo Girolamo Casanova
puce Convenons donc que la force ne fait pas le droit et qu'on n'est obligé d'obéir qu'aux puissances légitimes. - Jean-Jacques Rousseau
puce ... rien ne nous pénètre mieux de l'espoir et de la foi en un autre monde que l'impossibilité pour notre amour de fructifier véritablement dans ce monde de chair et d'apparences. - Miguel de Unamuno
puce Quand un désir s'éveille en nous, il se produit une image de l'objet désiré, une sorte de sensation qui nous fait connaître notre passion et nous demande d'y obéir et de la satisfaire. - plotin
puce Ce qui nous force à  mentir, est fréquemment le sentiment que nous avons de l'impossibilité chez les autres qu'ils comprennent entièrement notre action. Ils n'arriveront jamais à  en concevoir la nécessité (qui à  nous-mêmes s'impose sans s'éclaircir). - Paul Valéry
puce Je veux, ne signifie pas seulement qu'un chose m'est agréable, il signifie encore qu'elle est l'objet de mon choix: or on ne choisit que parmi les choses dont on dispose. On ne dispose de rien, quand on ne fait qu'obéir à ses habitudes: on suit seulement l'impulsion donnée par les circonstances. Le droit de choisir, la liberté, n'appartient donc qu'à la réflexion. Mais les circonstances commandent les bêtes, l'homme au contraire les juge: il s'y prête, il s'y refuse, il se conduit lui même, il veut, il est libre. - condillac