Citations de Georg Christoph Lichtenberg

Citations de Georg Christoph Lichtenberg Citations / Georg Christoph Lichtenberg

Utiliser le moteur de recherche de citations ?

puce Les autres ne sont pas seulement le lieu ou l'on s'aime soi-même mais aussi celui ou l'on se hait.
puce Faire exactement le contraire s'appelle aussi imiter, c'est même expressément imiter le contraire.
puce Lire, c'est emprunter ; en tirer profit, c'est rembourser sa dette.
puce On devrait se demander sérieusement tous les soirs ce que le jour nous a fait apprendre de neuf.
puce Il faut faire quelque chose de nouveau pour voir du nouveau.
puce Ce qui est nouveau est rarement vrai ; ce qui est vrai est rarement nouveau.
puce Un long bonheur s'affaiblit par le fait même de sa durée.
puce Janvier est le mois ou l'on offre ses meilleurs voeux à  ses amis. Les autres mois sont ceux ou ils ne se réaliseront pas.
puce Le penchant qu'ont les hommes à  tenir pour importantes des vétilles n'a pas manqué d'avoir de très grandes conséquences.
puce Janvier est le mois ou l'on offre ses meilleurs voeux à  ses amis. Les autres mois sont ceux ou ils ne se réaliseront pas.
puce Il existe des gens qui croient que tout ce qui se dit avec un visage sérieux est raisonnable.
puce Douter ne signifie rien d'autre que d'être vigilant, sinon cela peut être dangereux.
puce Nos faiblesses ne nous desservent plus dès lors qu'on les connaît.
puce La règle d'or : si le petit rien que tu possèdes n'a, en lui-même, rien de particulier, au moins dis-le avec singularité.
puce L'automne raconte à  la terre les feuilles qu'elle a prêtées à  l'été.