En l'absence des lois, les hommes seraient-ils vraiment réduits à l'état de bêtes sauvages ?

En l'absence des lois, les hommes seraient-ils vraiment réduits à l'état de bêtes sauvages ? Sujets / La politique / La justice et le droit /

Un début de problématisation ...

    « En effet rien de ce qui est de droit humain ne saurait déroger à ce qui est de droit naturel ou de droit divin. Or, selon l'ordre naturel institué par la divine providence, les réalités inférieures sont subordonnées à l'homme, afin qu'il les utilise pour subvenir à ses besoins. Il en résulte que le partage des biens et leur appropriation selon le droit humain ne suppriment pas la nécessité pour les hommes d'user de ces biens en vue des besoins de tous. Dès lors, les biens que certains possèdent en surabondance sont destinés, par le droit naturel, à secourir les pauvres. C'est pourquoi saint Ambroise écrit : « Le pain que tu gardes appartient à ceux qui ont faim, les vêtements que tu caches appartiennent à ceux qui sont nus et l'argent que tu enfouis est le rachat et la délivrance des malheureux. » Or le nombre de ceux qui sont dans le besoin est si grand qu'on ne peut pas les secourir tous avec les mêmes ressources, mais chacun a la libre disposition de ses biens pour secourir les malheureux. Et même, en cas de nécessité évidente et urgente, où il faut manifestement prendre ce qui est sous la main pour subvenir à un besoin vital, par exemple quand on se trouve en danger et qu'on ne peut pas faire autrement, il est légitime d'utiliser le bien d'autrui pour subvenir à ses propres besoins ; on peut le prendre, ouvertement ou en cachette, sans pour autant commettre réellement un vol ou un larcin. » St Thomas d'Aquin

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : En l'absence des lois, les hommes seraient-ils vraiment réduits à l'état de bêtes sauvages ?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de En l'absence des lois, les hommes seraient-ils vraiment réduits à l'état de bêtes sauvages ? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "En l'absence des lois, les hommes seraient-ils vraiment réduits à l'état de bêtes sauvages ?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce texte A le negre de surinam texte B traite des nègres ( on dira peut etre qu'elles seraient plutot ruinées ces colonies.....Il ne le sera bientot que par des hommes industrieux) Texte C l'esprit des lois montesquieu XV, 5 ( si j'avais à soutenir le droit - Divers
puce les hommes sont ils des sauvages ? - L'homme, l'humain
puce Est-il juste de dire que les hommes sont des sauvages - L'homme, l'humain
puce Faut-il craindre l'Etat ou l'absence d'Etat? - L'Etat
puce l'état est-il plus à craindre que l'absence d'état? - L'Etat




Citations sur En l'absence des lois, les hommes seraient-ils vraiment réduits à l'état de bêtes sauvages ? :

puce Quiconque veut fonder un état et lui donner des lois doit supposer d'avance les hommes méchants et toujours prêts à déployer ce caractère de méchanceté... - Machiavel
puce La fidélité ne s'affirme vraiment que là  ou elle défie l'absence. - Gabriel Marcel
puce Il est donc indispensable que les hommes échappent à cet état (de nature) pour accéder à un autre état où prédomine le vouloir raisonnable. - Georg Wilhelm Friedrich Hegel
puce les femmes savent bien que les hommes ne sont pas si bêtes qu'on croit ils le sont d'avantage! - Inconnu
puce Nous avons longtemps souffert comme des bêtes. Il serait temps de souffrir comme des hommes. - Jacques Bergier