L'animal a-t-il des droits ?

L'animal a-t-il des droits ? Sujets / La politique / La justice et le droit /

Un début de problématisation ...

    Pour que l'animal ait des droits, il faut reconnaître qu'il est un être de la nature et qu'ainsi il est soumis au Droit naturel.

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : L'animal a-t-il des droits ?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de L'animal a-t-il des droits ? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "L'animal a-t-il des droits ?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce L'animal a - t - il des droits ? - La justice et le droit
puce L'animal a-t-il des droits ? - Le vivant, l'animal
puce L'animal a - t - il des droits ? - Le vivant, l'animal
puce Qu'est ce que défendre ses droits? - La justice et le droit
puce Le vivant a t-il des droits? - Le vivant, l'animal




Citations sur L'animal a-t-il des droits ? :

puce Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression. (1789) - Déclaration des Droit de l'Homme
puce L’homme … est non seulement un animal social, mais un animal qui ne peut s’individualiser que dans la société. (Introduction générale à la critique de l’économie politique) - Karl MARX
puce En définissant l'homme, on l'appelle par excellence, et pour le distinguer des bêtes, un animal risible plutot qu'un animal sérieux ; cela prouve comiquement que le sérieux convient mieux à  une bête que la plaisanterie. - Charles Dufresny
puce Après tout, les droits de l'homme avaient été définis comme "inaliénables" parce qu'ils étaient supposés indépendants de tout gouvernement; or il s'est révélé qu'au moment où les êtres humains se retrouvaient sans gouvernement propre et qu'ils devaient se rabattre sur leurs droits minimum, ils ne se trouvaient plus ni autorité pour les protéger, ni institutions prêtes à les garantir. - Arendt
puce Les droits de l'homme en général ne sont pas les privilèges qu'un groupe humain plus ou moins clos revendique par rapport à un autre groupe humain... Le droit de vivre, le droit d'exister et de respirer, le droit à la liberté sont des droits élémentaires qui n'ont ni goût ni saveur, ils vont de soi... - Jankélévitch