peut-on se comprendre sans parler

peut-on se comprendre sans parler Sujets / La culture / Le langage /

Un début de problématisation ...

    Peut-on se comprendre sans se parler ?
« Peut-on ? »
Ce genre de sujet interroge sur la capacité, la faculté, la possibilité de faire ou de ne pas faire quelque chose, d'être ou de ne pas être.
Distinguez la possibilité technique et la possibilité morale. Est-il possible de se comprendre en dehors de l’utilisation de la parole ? Est-ce légitime ?Autrement dit, toute communication est-elle directe ?
Introduction
Communiquer quelque chose à quelqu'un consiste généralement à transmettre de la manière la plus simple et la plus compréhensible une information ou une idée à un destinataire. Mais est-il toujours possible et souhaitable de le faire ? Peut-on se comprendre sans se parler ?
Avant toute réflexion, cette question surprend tant l'évidence de la réponse semble s'imposer. Bien sûr que toute communication est directe, a-t-on spontanément envie de répondre. Pour communiquer, il faut s'adresser à quelqu'un, et il est implicite que l'interlocuteur sait que je lui parle ou lui écris et qu'il comprend ce que je dis, de même qu'un choc communique directement le mouvement du premier mobile à celui qu'il rencontre.
Mais dès qu'on a formulé cette belle persuasion, le doute s'immisce. Et les questions vont bon train, qui s'attaquent à cette évidence première : ai-je toujours la possibilité de communiquer directement ce que je pense, c'est-à-dire en ai-je toujours la faculté, la puissance ? N'est-il pas pensable aussi qu'en certaines circonstances je ne communique pas directement des informations ? Est-il souhaitable que je communique toujours directement à autrui ce que j'ai pour but de lui apprendre ou de lui enseigner ? Est-il possible de se comprendre sans se parler ?
Demander si l’on peut se comprendre sans se parler revient donc à poser une question de fait et une question de droit. Nous nous demanderons donc dans un premier temps à quelles conditions une communication peut être directe, et nous verrons en quoi il est fondamental qu'elle soit possible pour rendre la communication indirecte elle-même possible. Puis nous verrons en quoi de fait toute communication ne peut être directe, et nous nous demanderons de quels moyens dispose l'ingéniosité humaine pour contourner ces obstacles. Enfin, nous envisagerons en quel sens il est légitime de dire que la communication indirecte a elle aussi droit de cité, c'est-à-dire en quel sens il est légitime dans certains cas d'avoir recours à la communication indirecte.

Plan
Introduction
Communiquer quelque chose à quelqu'un consiste généralement à transmettre de la manière la plus simple et la plus compréhensible une information ou une idée à un destinataire. Mais est-il toujours possible et souhaitable de le faire ?
I. La communication directe semble être première et indispensable à tout type de communication
A. La communication directe : celle dont on fait l'expérience en premier dans sa vie
B. Le sens commun est nécessaire à toute communication ; et à toute communication autre qu'esthétique
Transition
Mais la communication doit-elle et peut-elle toujours être directe ? N'existe-t-il pas des contraintes externes ou internes à la communication qui la rendent indirecte ?
Il. La ruse et l'enseignement
A. La persécution et l'art d'écrire
B. Choisir ses lecteurs : la seconde voix
Transition
Comment la communication indirecte peut-elle dès lors être féconde ?
III. Difficultés internes à la communication directe et ressources de l'imagination
A. La communication indirecte et l'efficacité psychique
B. Le mythe comme surraison
Conclusion
Toute communication repose sur une communication directe première : la présupposition du sens commun est nécessaire à l'élaboration d'un monde pensable par tous. Mais cette communication directe se révèle parfois moins féconde qu'une communication indirecte qui, au lieu de livrer son objet immédiatement, privilégie le cheminement, le tâtonnement et la formation progressive.

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : peut-on se comprendre sans parler

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de peut-on se comprendre sans parler Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "peut-on se comprendre sans parler". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce peut-on aimé une oeuvre d'art sans la comprendre? - L'art
puce Peut-on aimer une oeuvre d'art sans la comprendre ? (BAC STT 2008) - L'art
puce la vie peut-elle se comprendre sans ses erreurs et ses échecs ? - L'existence
puce Peut on parler de peuple sans culture - L'homme, l'humain
puce Peut on parler de peuple sans culture - L'homme, l'humain




Citations sur peut-on se comprendre sans parler :

puce Parler de libre arbitre reviendrait à  dire que l'on renonce à  comprendre scientifiquement. - Max Planck
puce On ne peut pas vraiment parler du temps puisqu'on met du temps à parler et même à penser. Le temps est à la fois dedans et dehors, donc il n'est pas objet. - Jankélévitch
puce Parler sans penser, c'est tirer sans viser. - Anonyme
puce Dans le parler ordinaire, le langage désigne proprement la faculté qu’ont les hommes de s’entendre au moyen de signes vocaux… Les signes du langage humain sont en priorité vocaux … Aujourd’hui encore, les êtres humains en majorité savent parler sans savoir lire. - Martinet
puce On n'a que le bonheur qu'on peut comprendre. - Maurice Maeterlinck