la conscience est-elle un bon guide?

la conscience est-elle un bon guide? Sujets / Le sujet / La conscience /

Un début de problématisation ...

    SUJET : La conscience est-elle un bon guide ?

PROBLEME : La conscience est-elle un bon guide, mais pour quoi ? Pour me dire ce que je suis ? Ou bien n’est-ce pas mon inconscient qui en sait plus sur moi, qui me guider à propos de la connaissance de soi ?
L'énoncé un peu vague du sujet invite à une formulation plus précise de la ou des problématiques en jeu. On peut se demander ce qu'est la connaissance de soi en posant le problème de l'introspection, et si autrui n'est pas mieux placé que moi pour me connaître dans la mesure où ma subjectivité nuirait à l'objectivité de ma propre connaissance de moi-même. Inversement, autrui dans son objectivité peut-il réellement me connaître en tant que conscience, c'est-à-dire en tant que subjectivité ? Quant à nous, nous nous bornerons à traiter ici de la question du rapport entre la conscience de soi et la connaissance de soi (problème souvent proposé au baccalauréat dans des sujets tels que : « Suis-je ce que j'ai conscience d'être », ou « La conscience immédiate de soi est-elle connaissance de soi ? »). En effet, du point de vue de la connaissance de soi (« savoir ce que je suis »), ce qui me distingue de toute autre personne (ce qui me « place » dans une situation unique par rapport à elles), c'est que je suis le seul à être conscient de moi : seul « je » suis conscient d'être « je ». La question est ainsi de savoir dans quelle mesure la conscience de soi est connaissance de soi.
Rappel :
1. Il n’existe pas de problème en soi, il n’y a de problème qu’à partir du moment où une formulation explicite des difficultés a été donnée.
2. Le problème, pas plus que la question ou, plutôt, le questionnement, n’est donné dans le sujet.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire :
1. Ne pas s’interroger sur les différents sens de la notion conduit inévitablement au contresens, à l’incohérence et à l’extravagance.
2. Il ne faut pas traiter la question comme si aucun problème ne se posait.
3. Il ne faut pas se contenter de se faire l’écho de ce que l’opinion commune répondrait de manière hâtive et non philosophique à la question posée par le sujet.
4. Il ne faut jamais oublier qu’un sujet est toujours problématique, c'est-à-dire qu’il est proposé dans une perspective bien définie.
5. Il ne faut pas céder à la tentation de dire tout ce que l’on a envie de dire par rapport à ce qui est contenu dans le sujet..

Ce qu’il faut faire :
1. Il faut découvrir le sens du problème et les différentes manières de le résoudre.
2. Il faut d’abord chercher à saisir quel est le problème soulevé par la question.
3. Il faut voir en quoi ce sujet est une vraie question implicite, c'est-à-dire qu’il ne peut pas trouver une réponse de manière immédiate et catégorique.
4. Il faut entendre par là que le problème sous tendu par le sujet renvoie à une certaine compréhension de ce problème.
5. Il faut que la compréhension du sujet soit « problématique » ; c'est-à-dire qu’elle fasse apparaître la portée du sujet, ses enjeux, les questions qu’il pose, les problèmes qu’il soulève.
6. Il faut rapporter le sujet à toutes ces questions en montrant comment il est possible de les aborder, les comprendre, et les traiter.
Ce type de sujet invite le candidat à comprendre une question et à proposer une solution au problème sous-tendu par cette question.



Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : la conscience est-elle un bon guide?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de la conscience est-elle un bon guide? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "la conscience est-elle un bon guide?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce la conscience est elle notre seule guide - L'inconscient
puce L'expèrience est-elle un guide suffisant ? - La théorie et l'expérience
puce l opinion peut elle etre le guide du pouvoir politique - L'Etat
puce L'opinion peut-elle être le guide du pouvoir politique? - L'Etat
puce Le désir peut-il nous servir de guide? - Le désir




Citations sur la conscience est-elle un bon guide? :

puce La conscience est la voix de l'âme. (les passions sontla voix du corps). La conscience ne trompe jamaizs; elle est le vrai guide de l'homme. - Rousseau
puce Il semble qu'à trop s'occuper de soi, la conscience trouble elle même son propre fonctionnement... cette conscience cancéreuse emploie les processus de la conscience à renverser la fonction même de la conscience... La conscience créatrice est un processus d'engagement, la conscience cancéreuse est un processus d'évasion. - E. Mounier
puce La conscience morale est elle même une autre forme de la conscience intellectuelle, en tant que l'ordre qu'elle exige est un ordre qui dépend de nous. - Lavelle
puce Si la thérapeutique analytique agit en "transformant l'inconscient en conscient", c'est que la conscience est beaucoup plus qu'une qualité ajoutée qui ne change pas l'essence du psychique. Il est faux que la cure fasse passer le "souvenir" pathogène de l'inconscient dans le conscient, elle conduit à former un "souvenir" là où il avait "quelque chose" qui opprimait la conscience, "quelque chose qui était issu du passé mais qui était un infra-souvenir et qui, sans doute, opprimait la conscience parce qu'elle ne pouvait plus former un souvenir sur cette matière mnémonique (qui intéresse la mémoire) et affective de nature psychique. - Paul Ricoeur
puce En somme, la maxime selon laquelle on doit rassembler les données sans être guidé par une hypothèse antérieure sur les relations entre les faits qu'on étudie se détruit elle-même, et personne ne la suit dans une recherche scientifique. En revanche il est nécessaire de hasarder des hypothèses pour orienter une recherche. - Hempel