a-t-on le droit de désobéir a une loi qu'on estime injuste ?

a-t-on le droit de désobéir a une loi qu'on estime injuste ? Sujets / La politique / La justice et le droit /

Un début de problématisation ...

    La loi est, dans notre conception la plus intuitive, l'expression du droit. Nous attendons du juge, lors d'un procès, qu'il fasse appliquer la loi à ceux qui se sont rendus coupables d'entorse à son égard. Telle est donc notre conception de la justice qui paraît, ainsi formulée, absolument claire : la loi exprime le droit et la justice est le respect du droit.
Demander s'il y a des lois injustes, c'est en quelque sorte poser une question aussi déroutante que : le droit n'est-il pas le droit ? Le droit est-il courbe ? La justice est-elle injuste ? Il faut donc opérer une série de disjonctions pour le moins déroutantes. Il faut renoncer à considérer que les termes de loi et de jus¬tice vont de pair, ou tout au moins il faut accepter de remettre en cause cette conjonction si familière.
Or nous connaissons l'adage ancien, summum jus, summa injustia, qui nous laisse à penser que ce fonctionnement que nous voulions transparent est plus complexe qu'il„ n y paraît. Mais ce ne sont que des pistes qu'il faudra parcourir.
,

Et le problème qui ne manquera alors pas de se poser sera celui de la place du droit : si nous opérons une disjonction entre les lois et la justice, comment cleyr-on-s-n(411g.gn fonction de ces termes nouveaux, entendre le droit ? Devrons-nous considérer qu'il se range du côté des lois et de leur observation stricte, ou devrons-nous le laisser du côté de la justice ? Mais alors, si_ les lois sont injustes, qui dira le droit, d'où pourra finalement sortir la justice ?

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : a-t-on le droit de désobéir a une loi qu'on estime injuste ?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de a-t-on le droit de désobéir a une loi qu'on estime injuste ? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "a-t-on le droit de désobéir a une loi qu'on estime injuste ?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce Est-il injuste de désobéir aux lois ? - La justice et le droit
puce y a t il un droit a désobéir? - La justice et le droit
puce A-t'on le droit de désobéir? - La justice et le droit
puce Qui a le droit de désobéir ? - La justice et le droit
puce Le droit peut il etre injuste? - La justice et le droit




Citations sur a-t-on le droit de désobéir a une loi qu'on estime injuste ? :

puce Il est évident qu'il est parfaitement censé et parfois même nécessaire de parler de lois... injustes. En passant de tels jugements, nous impliquons qu'il y a un étalon du juste et de l'injuste qui est indépendant du Droit positif et lui est supérieur: un étalon grâce auquel nous sommes capables de juger le droit positif". Léo Strauss, Droit naturel et histoire. - Lévi Strauss
puce Il est évident qu'il est parfaitement censé et parfois même nécessaire de parler de lois... injustes. En passant de tels jugements, nous impliquons qu'il y a un étalon du juste et de l'injuste qui est indépendant du Droit positif et lui est supérieur: un étalon grâce auquel nous sommes capables de juger le droit positif. - Léo Strauss
puce Le droit naturel devient ce qui va de soi, ce que telle communauté considère comme obligation et droit si évidents qu'il lui semblerait ridicule de le formuler... Le droit naturel devient ainsi le droit non-écrit, supérieur au droit écrit parce qu'il n'a pas besoin de celui-ci pour être reconnu. Il n'en est pas moins historique... C'est ... lui qui, en évoluant, force le droit écrit à évoluer. (Philosophie politique) - F. Weil
puce Le besoin du droit naturel est aussi manifeste aujourd'hui qu'il l'a été durant des siècles et même des millénaires. Rejeter le Droit naturel revient à dire que tout droit est positif, autrement dit que le Droit est déterminé exclusivement par les législateurs et les tribunaux des différents pays. - Léo Strauss
puce Ainsi ce n'est pas la paix qui est par le droit; car, par le droit, à cause des apparences du droit, et encore illuminées par les passions, c'est la guerre qui sera, la guerre sainte; et toute guerre est sainte. Au contraire, c'est le droit qui sera par la paix, attendu que l'ordre du droit suppose une déclaration préalable de paix, avant l'arbitrage, pendant l'arbitrage, et après l'arbitrage, et que l'on soit content ou non. - Alain