éduquer un enfant, est ce prolonger ou transformer sa nature

éduquer un enfant, est ce prolonger ou transformer sa nature Sujets / Le sujet / L'homme, l'humain /

Un début de problématisation ...

    L'éducation doit respecter le rythme propre à l'enfant. Elle doit aussi respecter et prolonger son « naturel » lequel est fondamentalement bon.

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : éduquer un enfant, est ce prolonger ou transformer sa nature

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de éduquer un enfant, est ce prolonger ou transformer sa nature Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "éduquer un enfant, est ce prolonger ou transformer sa nature". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce Qu'est ce qu'éduquer un enfant - Autres sujets..
puce Respecter la nature, est-ce renoncer à la transformer ? (BAC STT 2003) - La technique
puce le travail peut-il transformer l'homme? - Le travail
puce la philosophie peut_elle transformer le monde? - La société
puce le travail peut il transformer l'homme - Le travail




Citations sur éduquer un enfant, est ce prolonger ou transformer sa nature :

puce Le temps de notre vie est un enfant qui joue et qui pousse les pions. c'est la royauté d'un enfant. - Héraclite
puce Si on satisfait le porcelet qu grogne et l'enfant qui pleure, on aura vilain enfant et bon porcelet. - Anonyme
puce La vraie question morale... est celle de savoir si nous n'avons qu'une nature ou si nous en avons deux. Si nous n'avons qu'une nature... la tâche de la morale est bien simple: elle consiste à laisser cette nature poursuivre ses fins. Mais si la pensée constitue en nous une seconde nature, supérieure, en valeur et en dignité, à notre nature animale la possibilité du devoir apparaît aussitôt... - Jules Lachelier
puce Quelle est donc cette nature sujette à être effacée? La coutume est une seconde nature qui détruit la première. Mais, qu'est-ce que nature? Pourquoi la coutume n'est-elle pas naturelle? J'ai grand peur que cette nature ne soit qu'une première coutume. - Pascal
puce Il est certainement nocif pour les âmes de transformer en hérésie le fait de croire ce qui est prouvé. - Galileo Galilei