l'état doit-il garantir le bonheur ?

l'état doit-il garantir le bonheur ? Sujets / La politique / L'Etat /

Un début de problématisation ...

   
le plaisir est le but de l'existence. C'est pourquoi l'état doit tendre à la recherche du bonheur de la communauté.

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : l'état doit-il garantir le bonheur ?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de l'état doit-il garantir le bonheur ? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "l'état doit-il garantir le bonheur ?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce L'Etat doit-il se préccuper de notre bonheur ? - L'Etat
puce L'Etat doit-il pourvoir au bonheur des citoyens? - L'Etat
puce L'Etat peut il garantir la justice? - L'Etat
puce La fontion essentielle de l'état est-elle de garantir la validité des échanges sociaux ? - L'Etat
puce La technique peut-elle garantir le bonheur ? - Le bonheur




Citations sur l'état doit-il garantir le bonheur ? :

puce Aimer la musique, c'est se garantir un quart de son bonheur. - Jules Renard
puce Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté, doit commencer par leur garantir l'existence. - Léon Blum
puce Le but de la société est le bonheur commun. Le gouvernement est institué pour garantir à l'homme la jouissance de ses droits naturels et imprescriptibles. (Déclaration du 27 Juin 1793) - Déclaration des Droit de l'Homme
puce Dans un Etat, c'est-à -dire dans une société ou il y a des lois, la liberté ne peut consister qu'à  pouvoir faire ce que l'on doit vouloir, et à  n'être point contraint de faire ce que l'on ne doit pas vouloir. - Charles de Secondat
puce Rien n'est si doux que lui (l'homme) dans son état primitif, lorsque, placé par la nature à des distances égales de la stupidité des brutes et des lumières funestes de l'homme civil et borné également par l'instinct et par la raison à se garantir du mal qui le menace, il est retenu par la pitié naturelle de faire lui même du mal à personne, sans y être porté par rien, même après en avoir reçu. - Rousseau