L'existence de l'inconscient est-elle une hypothèse ou une certitude?

L'existence de l'inconscient est-elle une hypothèse ou une certitude? Sujets / Le sujet / L'inconscient /

Un début de problématisation ...

    Même si Freud n'a pas inventé la notion d'inconscient, il est le premier à avoir postulé de façon radicale la nécessité de faire l'hypothèse de l'existence d'un "inconscient" comme partie constitutive du psychisme de tout individu (texte 5). Il faut noter que Freud s'efforce d'inscrire cette hypothèse dans une perspective théorique de fondation d'une nouvelle discipline scientifique, la psychanalyse* (texte 9) et dans une perspective pratique, celle du traitement psychothérapeutique des troubles névrotiques. La psychanalyse, ou science de l'inconscient, se veut à la fois une théorie scientifique et une pratique clinique ayant pour objet de soigner certaines affections psychiques dont les symptômes ne peuvent se ramener à une quelconque lésion physique ou physiologique* identifiable. Du point de vue théorique, elle suppose que l'on admette que le "moi n'est pas maître dans sa maison", constat et découverte qui blessent "l'égoïsme naïf de l'humanité" (Freud, Introduction à la psychanalyse, 1915).

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : L'existence de l'inconscient est-elle une hypothèse ou une certitude?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de L'existence de l'inconscient est-elle une hypothèse ou une certitude? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "L'existence de l'inconscient est-elle une hypothèse ou une certitude?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce L'existence de l'inconscient est-elle une htpothèse ou une certitude ? - L'inconscient
puce L'hypothèse de l'inconscient est-elle immorale ? - L'inconscient
puce L'hypothèse de l'inconscient est-elle déraisonnable ? - L'inconscient
puce L'hypothèse de l'inconscient est-elle immorale ? - La morale
puce L'hypothèse de l'inconscient est elle indispensable? - L'inconscient




Citations sur L'existence de l'inconscient est-elle une hypothèse ou une certitude? :

puce L'hypothèse de l'inconscient est nécessaire et légitime, et .... nous possédons de multiples preuves de l'existence de l'inconscient. - Freud
puce L'idée de phénomènes psychologiques inconscients est contradictoire... l'hypothèse de l'inconscient est absurde et contradictoire. - Rabier
puce Il est indéniable que l'idéalisme moderne est issu du Cogito cartésien: une fois que le doute méthodique a mis en question la réalité des objets sensibles, convertis en phénomènes, une certitude subsiste, celle de l'existence du moi, du sujet pensant, auprès de laquelle l'existence des choses externe demeure désormais problématique. - Moreau
puce On trouvera sans doute dans la liberté les caractères les plus profonds par lesquels on peut définir l'existence, à savoir d'abord cette indétermination qui fait que, n'étant rien de plus qu'existence, elle est capable de recevoir les modalités les plus différentes. - Lavelle
puce Si la thérapeutique analytique agit en "transformant l'inconscient en conscient", c'est que la conscience est beaucoup plus qu'une qualité ajoutée qui ne change pas l'essence du psychique. Il est faux que la cure fasse passer le "souvenir" pathogène de l'inconscient dans le conscient, elle conduit à former un "souvenir" là où il avait "quelque chose" qui opprimait la conscience, "quelque chose qui était issu du passé mais qui était un infra-souvenir et qui, sans doute, opprimait la conscience parce qu'elle ne pouvait plus former un souvenir sur cette matière mnémonique (qui intéresse la mémoire) et affective de nature psychique. - Paul Ricoeur