un individu est il un monstre en dehors de la société

un individu est il un monstre en dehors de la société Sujets / La politique / La société /

Un début de problématisation ...

    Peut-on s’exclure de la société ?

Selon la sociologie, la société désigne tout ensemble d’individu unis par des rapports déterminés et des services mutuels.
En ce sens, le terme s’applique aux collectivités animales régies par l’instinct et l’hérédité, alors que l’héritage de civilisation et de culture (technique, arts, religion, mœurs) constitue une société humaine.
De plus, la société constitue ainsi une réalité psychique et statistique se manifestant par des représentations collectives (les opinions, croyances, traditions), des idéaux collectifs (sacré, bien et mal, juste et injuste, des émotions et des sentiments collectifs).

Cependant, elle est avant tout une idée de la raison sociologique, (Emile Durkheim) devenue idole et valeur morale de substitution. (En place de Dieu, de l’homme).
Puis, convaincu de l’irréductibilité de l’être au dire d’une part, de l’originalité de tout individu d’autre part, circonspect, le libre esprit se méfiera des généralisations et autres interprétations hâtives et mathématisées des prêtres de la chose sociales, sondeurs, questionneurs, tous plus ou moins inféodés aux puissances séculiers de l’économie, du politique voire aux sirènes de l’idéologie.
Y a-t-il une raison à la sociabilité ?

Naturelle pour l’un (Aristote), hasardeuse pour l’autre (Epicure), artifice, effet d’un pacte sociétaire et imposé par le souverain selon le troisième (Hobbes), choisie les clauses d’un contrat d’après le quatrième (Rousseau), une manière de raison pratique constituerait le fondement de la relation sociale.

Thèse rejetée par l’épicurisme (Lucrèce) qui la ramène au hasard des premières rencontres.
Et l’exigence sociale semblerait devoir maître du besoin de sécurité, d’entraide dans l’épreuve, par la présentation collective des libertés individuelles et l’idée que la prospérité de tous serait fonction de la solidarité de chacun.

L’ennui et la vanité, les passions affectives de l’amitié, de l’amour, de la rivalité et de la haine peuvent cependant s’adjoindre à cette énumération (Pascal, Hobbes, la Roche Foucauld, Schopenhauer).
Remarques enfin que les hommes ne cessent de faire société certes, mais comme à l’aveugle, sans savoir précisément quelle société ils font (Marx, l’idéologie allemande) ou devraient faire.


Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : un individu est il un monstre en dehors de la société

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de un individu est il un monstre en dehors de la société Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "un individu est il un monstre en dehors de la société". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce la société est-elle négation de l'individu? - Autres sujets..
puce la société est-elle négation de l'individu? - La conscience
puce l'individu (seul) peut-il transformer la société? - La société
puce la vie en société assure - t - elle la liberté de l'individu - La société
puce la société est-elle un obstacle à la liberté de l'individu - La société




Citations sur un individu est il un monstre en dehors de la société :

puce Ce qui fait la valeur morale de la division du travail .. c'est que, par elle, l'individu reprend conscience de son état de dépendance vis-à-vis de la société. - Durkheim
puce Il est remarquable que ce soit dans les périodes ou la société donne à  l'individu le moins de garanties et d'avantages qu'elle lui demande le plus de sacrifices et d'efforts. - Pierre Reverdy
puce L'individu qui pense contre la société qui dort, voilà  l'histoire éternelle, et le printemps aura toujours le même hiver à  vaincre. - (Emile Chartier) Alain
puce S'applaudir, c'est se rappeler qu'on existe en dehors du moule, en dehors d'un collectif en putréfaction. - Gary Victor
puce Aucun des prétendus droits de l'homme ne dépasse donc l'homme égoïste, l'homme en tant que membre de la société bourgeoise c'est à dire un individu séparé de la communauté, replié sur lui même, uniquement préoccupé de son intérêt personnel et obéissant à son arbitraire privé. - Karl MARX