y a-t-il des lois injustes

y a-t-il des lois injustes Sujets / La politique / La justice et le droit /

Un début de problématisation ...

    Le commun a tendance à opposer lois et liberté : les lois contraindraient, donc annuleraient la liberté. Mais de quelles lois parlons-nous ? S’agit-il des lois juridiques ? Des lois physiques ? Des lois morales ? Des lois psychologiques ou historiques, s’il en est ?
Définissons par « loi » une proposition par laquelle sont énoncés une régularité, une constance, un devoir être ou une norme. En ce cas, toute loi s’oppose au fait, à ce qui est.
Par injuste, entendons provisoirement ce qui n’est pas conforme à la raison dans sa signification morale : est juste ce qui est capable de se rapporter à soi-même dans l’élément de la moralité, de l’équité, à savoir que « juste » désigne d’ordinaire une attitude de modération et de tempérance, un « milieu juste », éloigné de tout excès, de toute radicalité et soucieux du bien commun. Le juste est le moralement raisonné, et correspond à la sphère du légitime.
Or les lois au sens juridique commandent l’obéissance, et ne font pas appel à la raison de chacun, ni à son appréciation morale : elles sont légales. C’est qu’elles se prétendent en général justes, ou tendant vers le juste. Mais si les lois, tout en étant strictement légales, semblent choquer notre sens moral, peut-on parler de lois injustes ?


Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : y a-t-il des lois injustes

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de y a-t-il des lois injustes Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "y a-t-il des lois injustes". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce les lois injustes - La justice et le droit
puce peut il y avoir des lois injustes - La justice et le droit
puce Doit on obéir aux lois injustes - La justice et le droit
puce Toutes les inégalités sont-elles injustes ? - La justice et le droit
puce Toutes les inégalités sont-elles injustes ? - La justice et le droit




Citations sur y a-t-il des lois injustes :

puce Il est évident qu'il est parfaitement censé et parfois même nécessaire de parler de lois... injustes. En passant de tels jugements, nous impliquons qu'il y a un étalon du juste et de l'injuste qui est indépendant du Droit positif et lui est supérieur: un étalon grâce auquel nous sommes capables de juger le droit positif. - Léo Strauss
puce Il est évident qu'il est parfaitement censé et parfois même nécessaire de parler de lois... injustes. En passant de tels jugements, nous impliquons qu'il y a un étalon du juste et de l'injuste qui est indépendant du Droit positif et lui est supérieur: un étalon grâce auquel nous sommes capables de juger le droit positif". Léo Strauss, Droit naturel et histoire. - Lévi Strauss
puce Toute chose dans la nature agit d'après des lois. Il n'y a qu'un être raisonnable qui ait la faculté d'agir d'après la représentation des lois, c'est à dire d'après les principes, en d'autres termes, qui ait une volonté. - Kant
puce En logique il s'agit de lois nécessaires, non de lois contingentes, non de la façon dont nous pensons, mais de la façon dont nous devons penser. Les règles de la logique doivent donc être dérivées non de l'usage contingent, mais de l'usage nécessaire de l'entendement, que l'on trouve en soi même sans aucune psychologie.an - Kant
puce En logique il s'agit de lois nécessaires, non de lois contingentes, non de la façon dont nous pensons, mais de la façon dont nous devons penser. Les règles de la logique doivent donc être dérivées non de l'usage contingent, mais de l'usage nécessaire de l'entendement, que l'on trouve en soi même sans aucune psychologie. - Kant