machiavel

machiavel Sujets / Commentaires de textes / Commentaires de Philosophie /

Un début de problématisation ...

    n Machiavel rompt avec la façon traditionnelle dont la philosophie du Moyen Âge avait pensé le politique en se référant à saint Augustin*. Ce dernier faisait de l'État* (la "Cité terrestre") le royaume de la chair, dominé par le péché; il lui opposait la "Cité céleste". Dans ces conditions, le seul salut pour l'État était de se faire le soutien et le glaive de l'autorité spirituelle, et il n'existait qu'en vue de fins morales et religieuses. Machiavel fut l'un des premiers à rejeter cette conception chrétienne et à "laïciser" le politique. Celui-ci est désacralisé, ramené à une instance profane; il est une institution purement humaine, et non divine. Il n'a pas à se fonder sur la religion* et, par là, il acquiert son autonomie. Entre religion et politique*, Machiavel inverse les relations: ce n'est pas la politique qui se fonde sur la religion, mais la religion qui devient un moyen politique parmi d'autres. -Le réalisme politique Comment prendre le pouvoir et le conserver? Telle est, pour Machiavel, la grande question politique, c'est-à-dire celle de la stabilité de l'État. La laïcisation du pouvoir s'accompagne ainsi d'une entreprise de rationalisation: l'État est réduit à des mécanismes de conquête et de conservation, et la politique aux techniques qui permettent de gouverner. En désacralisant l'État, Machiavel le vide du même coup de toute substance morale. Dans la mesure où l'homme d'État doit se soucier de la "marche des choses", des mécanismes du pouvoir, il n'a pas à s'inquiéter d'une norme morale à laquelle conformer la vie politique. Il suffirait en effet que cette norme soit contraire aux circonstances ou à la nature de l'État pour conduire celui-ci à sa perte. Machiavel est ainsi amené à condamner fermement, au nom de la "vérité effective" des affaires humaines, toute politique fondée sur un projet moral et en particulier toute réflexion sur la cité idéale (_L'Utopie_ de Thomas More*, publiée en 1516, est quasiment contemporaine du Prince). -Machiavel "machiavélique"? Machiavel prône-t-il pour autant l'immoralisme* en politique? Pas à proprement parler. Il ne dit pas que les gouvernants doivent faire le mal, mentir, opprimer, etc., mais que, dans leurs jugements et leurs actes, ils ne doivent pas tenir compte de considérations morales. Autrement dit, morale* et politique sont deux domaines distincts. La politique est moralement neutre: si, pour se maintenir, un État doit recourir à des scélératesses, il lui faut le faire; s'il n'en a nul besoin, il ne doit pas le faire. Pour reprendre le langage de Kant*, on pourrait dire que l'action politique relève de l'"impératif hypothétique*" qui subordonne l'action à une fin extérieure (pour Machiavel, à l'intérêt de l'État), et non de l'"impératif catégorique*" qui prescrit une action comme nécessaire en elle-même. -L'unité de l'État La fin justifie-t-elle, alors, les moyens? C'est ce que pense Machiavel. Mais qu'est-ce qui justifie la fin elle-même, c'est-à-dire l'unité et la stabilité de l'État? N'est-ce pas le fait que celles-ci sont, en dernière analyse, posées comme valeurs absolues? "J'aime ma patrie plus que mon âme" écrit Machiavel, quelques mois avant sa mort. Machiavel, qui ne dissimula jamais son attachement au régime républicain ni son admiration pour l'antique République romaine, peut-il donc être considéré comme le premier penseur de l'unité italienne? Le "machiavélisme" va de pair, en effet, avec cet espoir investi dans l'État. Il n'y a pas. pour Machiavel, de morale en politique. mais il y a une valeur du politique et de l'État -auxquels, finalement très désintéressé, il a voulu consacrer sa vie. Et c'est parce que cette valeur est posée comme supérieure que l'homme d'État doit savoir lui sacrifier, avec ses intérêts personnels, le point de vue moral.

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : machiavel

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de machiavel Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "machiavel". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce Machiavel : Le Prince, Chapitre 15 - L'Etat
puce fonder le politique . platon . machiavel . epicure . hobbes . socrate - L'Etat




Citations sur machiavel :