mythe et violence

mythe et violence Sujets / La politique / L'Etat /

Un début de problématisation ...

    La violence est toujours l’expression d’un dialogue devenu impossible. En ce sens, elle a toujours un aspect négatif. Qu’elle soit parfois nécessaire, cela n’en fait pas un droit ; elle reste une violence. Or, tant sur un plan individuel que social ou politique, la violence peut être la seul moyen de répondre à la violence et devient alors un palliatif à la violence.

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : mythe et violence

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de mythe et violence Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "mythe et violence". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce mythe et violence - La société
puce les valeurs educatives du mythe: education et violence - Autres sujets..
puce la violence sociale reflète la violence innée en l'homme? - La société
puce la violence légale est elle une violence? - La justice et le droit
puce qu'est ce que le mythe? - Divers




Citations sur mythe et violence :

puce Il y a mythe et mythe, et s'il fallait condamner le mythe dans son ensemble, on en viendrait à condamner toute religion et même toute raison. La puissance de symboliser peut bien devenir un piège pour la pensée, mais elle en est aussi le germe. - Pradines
puce Le mythe du bonheur est celui qui recueille et incarne dans les sociétés modernes le mythe de l'Égalité. - Jean Baudrillard
puce Pendant des millénaires, le mythe a été un certain mode de construction intellectuelle... Mais, dans notre civilisation, à une époque qui se situe vers le XVII è, avec le début de la pensée scientifique -Bacon, Descartes et quelques autres-, le mythe est mort ou, à tout le moins, il a passé à l'arrière-plan comme type de construction intellectuelle. Alors ... la musique a pris en charge certaines des fonctions que le mythe cessait d'assumer. - Lévy-Strauss
puce Le stade du mythe est un stade du monologue, et à ce stade, on ne démontre rien, parce qu'on ne "discute" rien, ne se trouvant pas encore en présence d'une opinion contraire ou simplement différente... c'est en devenant dialecticien (en discutant les mythes des autres) que l'homme du mythe ou de l'opinion devint savant ou philosophe. - Kogève
puce C'est un genre de force, mais passionnée et qui vise à briser la résistance par la terreur. La violence définit le crime, lorsqu'elle s'exerce contre la personne humaine. Et la loi des punitions est au contraire qu'elles soient entièrement purifiées de violence. - Alain