Doit-on obéir aux lois ?

Doit-on obéir aux lois ? Sujets / La politique / La justice et le droit /

Un début de problématisation ...

    La notion même de loi a pour origine le devoir. Il est donc normal que toute personne respectant la loi ne cherche finalement qu'à se défendre des devoirs suivants: sa propre survie, ses biens et ce qui compte le plus pour elle et pour ses proches.

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : Doit-on obéir aux lois ?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de Doit-on obéir aux lois ? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "Doit-on obéir aux lois ?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce Pourquoi doit on obéir aux lois? - La justice et le droit
puce Doit on obéir aux lois injustes - La justice et le droit
puce Pourquoi obeir aux lois? - La justice et le droit
puce faut-il obéir aux lois ? - Autres sujets..
puce Pourquoi obéir aux lois ? - La justice et le droit




Citations sur Doit-on obéir aux lois ? :

puce S'il faut obéir par force on n'a pas besoin d'obéir par devoir. - Jean-Jacques Rousseau
puce Dans un Etat, c'est-à -dire dans une société ou il y a des lois, la liberté ne peut consister qu'à  pouvoir faire ce que l'on doit vouloir, et à  n'être point contraint de faire ce que l'on ne doit pas vouloir. - Charles de Secondat
puce Quiconque veut fonder un état et lui donner des lois doit supposer d'avance les hommes méchants et toujours prêts à déployer ce caractère de méchanceté... - Machiavel
puce Les lois naturelles de la nature et de l'homme existent. Elles tiennent lieu de loi positive au sage; elles sont écrites au fond de son coeur par la conscience et par la raison; c'est à celles-là qu'il doit s'asservir pour être libre. - Rousseau
puce Il ne sert à rien à l’homme de la lutte (du maître et de l’esclave) de tuer son adversaire. Il doit le supprimer «dialectiquement». C’est à dire qu’il doit lui laisser la vie et la conscience, et ne détruire que son autonomie. Il ne doit le supprimer qu’en tant qu’opposé à lui et agissant contre lui. Autrement dit il doit l’asservir. - Kojève