Tout pouvoir s'accompagne-t-il de violence ? (BAC L 2001)

Tout pouvoir s'accompagne-t-il de violence ? (BAC L 2001) Sujets / La politique / La justice et le droit /

Un début de problématisation ...

    Problématique: Dans une société, la justice peut-elle exister sans force ou la force est elle nécessaire au maintient de la justice.

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : Tout pouvoir s'accompagne-t-il de violence ? (BAC L 2001)

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de Tout pouvoir s'accompagne-t-il de violence ? (BAC L 2001) Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "Tout pouvoir s'accompagne-t-il de violence ? (BAC L 2001)". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce La liberté se définit-elle comme un pouvoir de refuser ? (BAC S 2001) - La liberté
puce Donner pour recevoir, est-ce le principe de tout échange ? (BAC ES 2001) - La société
puce la violence est-elle l'essence du pouvoir ? - L'Etat
puce le pouvoir politique peut-il s'exercer sans violence ? - L'Etat
puce Tout pouvoir est-il legitime ? - L'Etat




Citations sur Tout pouvoir s'accompagne-t-il de violence ? (BAC L 2001) :

puce Tout pouvoir est méchant dès qu'on le laisse faire ; tout pouvoir est sage dès qu'il se sent jugé. - (Emile Chartier) Alain
puce Tout les efforts de la violence ne peuvent affaiblir la vérité et ne servent qu'à la relever davantage. Toutes les lumières de la vérité ne peuvent rien pour arrêter la violence et ne font que l'irriter encore plus - Pascal
puce La non-violence a pour condition préalable le pouvoir de frapper. c'est un refrènement conscient et délibéré du désir de vengeance que l'on ressent. - Gandhi
puce Nous croyons que le pouvoir est toujours un. Et pourtant, si le pouvoir était pluriel, comme les démons? "Mon nom est Légion", pourrait-il dire: partout, de tous côtés, des chefs, des appareils, massifs ou minuscules, des groupes d'oppression ou de pression, partout des voix "autorisées" qui s'autorisent à faire entendre le discours de tout pouvoir: le discours de l'arrogance. - Roland Barthes
puce La politique consiste dans la volonté de conquête et de conservation du pouvoir ; elle exige, par conséquent, une action de contrainte ou d'illusion sur les esprits, qui sont la matière de tout pouvoir. - Paul Valéry