Le droit n'est il qu'un rapport de force ?

Le droit n'est il qu'un rapport de force ? Sujets / La politique / La justice et le droit /

Un début de problématisation ...

    L'expression convenue d'un " droit du plus fort " semble indiquer pour la force la possibilité d'imposer ce qu'elle considère comme son droit. Dans une telle hypothèse, c'est bien la force qui, pour atteindre ses fins, utilise ce qu'elle déclare être son droit comme un moyen. Mais cette situation est-elle légitime ? Du droit ou de la force, lequel est, ou doit être un moyen pour l'autre ?

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : Le droit n'est il qu'un rapport de force ?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de Le droit n'est il qu'un rapport de force ? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "Le droit n'est il qu'un rapport de force ?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce Le droit n'est il que l'expression d'un rapport de force? - La justice et le droit
puce le droit n'est-il que l'expression de rapport de forces? - La justice et le droit
puce Qu'est-ce que la force du droit ? - La justice et le droit
puce Qu'est-ce que la force du droit ? - La justice et le droit
puce Le droit n'est-il que l'expression des rapports de force ? - La justice et le droit




Citations sur Le droit n'est il qu'un rapport de force ? :

puce Le droit naturel devient ce qui va de soi, ce que telle communauté considère comme obligation et droit si évidents qu'il lui semblerait ridicule de le formuler... Le droit naturel devient ainsi le droit non-écrit, supérieur au droit écrit parce qu'il n'a pas besoin de celui-ci pour être reconnu. Il n'en est pas moins historique... C'est ... lui qui, en évoluant, force le droit écrit à évoluer. (Philosophie politique) - F. Weil
puce Les droits de l'homme en général ne sont pas les privilèges qu'un groupe humain plus ou moins clos revendique par rapport à un autre groupe humain... Le droit de vivre, le droit d'exister et de respirer, le droit à la liberté sont des droits élémentaires qui n'ont ni goût ni saveur, ils vont de soi... - Jankélévitch
puce Le rapport du sujet et de l'objet n'est plus ce rapport de connaissance dont parlait l'idéalisme classique et dans lequel l'objet apparaît toujours comme construit par le sujet, mais un rapport d'être selon lequel paradoxalement le sujet est son corps, son monde et sa situation et, en quelque sorte, s'échange. - Maurice Merleau-Ponty
puce Convenons donc que la force ne fait pas le droit et qu'on n'est obligé d'obéir qu'aux puissances légitimes. - Jean-Jacques Rousseau
puce Le besoin du droit naturel est aussi manifeste aujourd'hui qu'il l'a été durant des siècles et même des millénaires. Rejeter le Droit naturel revient à dire que tout droit est positif, autrement dit que le Droit est déterminé exclusivement par les législateurs et les tribunaux des différents pays. - Léo Strauss