peut-on renoncer librement a sa liberté

peut-on renoncer librement a sa liberté Sujets / La morale / La liberté /

Un début de problématisation ...

    peut-on renoncer librement à la liberté? ou encore, la liberté est-elle inaliénable?



Analyse des termes du sujet :

Liberté : peut se traduire par indépendance, absence d’entrave ; l’autonomie en tant que détermination des principes qui régissent nos actions, la liberté économique…

Inaliénable : qui ne peut pas être aliéné, c'est-à-dire altéré dans la totalité ou en partie par des liens, c'est-à-dire par des contraintes.

Explication de la problématique :

Admettons que la liberté soit inaliénable, je ne peux y renoncer, et on ne peut pas non plus me la retirer. Or, la vie sociale suppose un renoncement à une certaine forme de liberté (liberté naturelle) pour accéder à une autre forme. Par ailleurs, le maintient de l’ordre sociale suppose l’existence d’une instance autoriser à limiter les libertés individuelles pour assurer sa pérennité. Par ailleurs, la question paraît incongrue dans la mesure où l’esclavage existe encore dans certaines régions du monde. La première chose à faire est donc de définir la liberté, de lui donner un cadre afin de savoir si on peut m’en priver (en totalité ou en partie) ou si je peux y renoncer (en totalité ou en partie). Dans un deuxième temps, il s’agit de voir si ce renoncement ou cette privation est souhaitable ou préférable et pourquoi. Enfin, il s’agira de montrer que si la liberté n’est pas ce à quoi on renonce dans le cadre du contrat social et que la privation n’est que privation d’une certaine forme de liberté.

Reformulation :

Peut-on renoncer ou peut-on nous priver de notre liberté ?



Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : peut-on renoncer librement a sa liberté

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de peut-on renoncer librement a sa liberté Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "peut-on renoncer librement a sa liberté". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce Peut-on renoncer à sa liberté ? - La liberté
puce Peut-on renoncer à la liberté? - La liberté
puce Peut-on renoncer à la liberté? - La liberté
puce Renoncer à sa liberté, est-ce renoncer à sa qualité d'homme? - La liberté
puce Renoncer à sa liberté, est-ce renoncer à sa qualité d'homme? - L'homme, l'humain




Citations sur peut-on renoncer librement a sa liberté :

puce Renoncer à sa liberté c'est renoncer à sa qualité d'homme, aux droits de l'humanité, même à ses devoirs. Il n'y a nul dédommagement possibles pour quiconque renonce à tout. Une telle renonciation est incompatible avec la nature de l'homme, et c'est ôter toute moralité à ses actions que d'ôter cette liberté à sa volonté. - Rousseau
puce Ceux qui peuvent renoncer à  la liberté essentielle pour obtenir une peu de sûreté provisoire ne méritent ni la liberté ni la sûreté. - Benjamin Franklin
puce Telle est cette liberté humaine que tous se vantent de posséder et qui consiste en cela seul que les hommes ont conscience de leurs appétits et ignorent les causes qui les déterminent. Un enfant croit librement appéter le lait, un jeune garçon irrité vouloir se venger et, s'il est poltron, vouloir fuir. - Benedict (Baruch) Spinoza
puce Ce que l'homme perd par le Contrat social, c'est sa liberté naturelle et un droit illimité à tout ce qui le tente et qu'il peut atteindre; ce qu'il gagne, c'est la liberté civile et la propriété de tout ce qu'il possède. - Rousseau
puce On a réclamé la liberté de penser ce qui est un peu plus absurde que si l'on eût réclamé la liberté de la circulation du sang... Ce que les sophistes appelaient la liberté de penser était la liberté de penser tout haut; c'est à dire de publier ses pensées... la liberté de penser n'était donc que la liberté d'agir. - Louis-Ambroise vicomte de Bonald