sommes-nous notre corps ?

sommes-nous notre corps ? Sujets / La raison et le réel / La matière et l'esprit /

Un début de problématisation ...

    Il n'y a de conscience qu'incarnée. Ma pensée est inséparable de mon corps, dans laquelle elle s'enracine. C'est bien mon corps, par l'intermédiaire du cerveau, qui sent et qui pense. Nous pouvons donc dire que nous sommes notre corps.

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : sommes-nous notre corps ?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de sommes-nous notre corps ? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "sommes-nous notre corps ?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce texte de bergson qui commence par "notre conscience nous averti [...] que nous sommes des êtres libres. ".......... jusqu'à ....." Donc, un fait est indiscutable, c'est que notre conscience témoigne de notre liberté" - Commentaires de Philosophie
puce notre corps nous condamne t'il à une vie de hasard ? - La matière et l'esprit
puce sommes nous maître de notre vie ? - La liberté
puce Sommes nous prisonnier de notre nature ? - L'homme, l'humain
puce sommes nous prisonniers de notre passé? - Le temps




Citations sur sommes-nous notre corps ? :

puce Cette différence entre les deux corps que nous venons de distinguer -le nôtre qui s'éprouve soi même en même temps qu'il sent ce qui l'entoure d'une part, un corps inerte de l'univers d'autre part, qu'il s'agisse d'une pierre sur le chemin ou des particules micro-physiques (sic) sensées la constituer-, nous la fixons dès maintenant dans une terminologie appropriée. Nous appellerons chair le premier, réservant l'usage du mot corps au second. - michel henry
puce Loin que l'analyse du corps puisse devenir celle de notre chair et le principe, un jour de son explication, c'est le contraire qui est vrai: seule notre chair nous permet de connaître, dans les limites prescrites par cette présupposition incontournable, quelque chose comme un "corps". - michel henry
puce Aussi, quoique nous ne nous souvenions pas d'avoir existé avant le corps, nous sentons cependant que notre esprit, en tant qu'il enveloppe l'essence du corps sous l'espèce de l'éternité, est éternel, et que cette existence de l'esprit ne peut être définie par le temps ou expliquée par la durée. - Benedict (Baruch) Spinoza
puce Le temps, à proprement parler, n'existe pas; et pourtant c'est à cela que nous sommes soumis. Telle est notre condition, nous sommes soumis à ce qui n'existe pas. - Simone Weil
puce De notre naissance à  notre mort, nous sommes un cortège d'autres qui sont reliés par un fil ténu. - Jean Cocteau