quel est le sens de la vie ?

quel est le sens de la vie ? Sujets / Le sujet / L'existence /

Un début de problématisation ...

    Parce que seul l'homme est un être conscient, il est le seul à savoir qu'il existe. Les végétaux, les animaux sont vivants. Seul l'homme ne fait pas que «vivre », il « existe » véritablement. Heidegger, en parlant de l'homme, dit qu'il y va, dans son être, de son être. L'être-là (Da-sein) qu'est l'homme ne subsiste pas seulement, il existe. D'où la célèbre phrase d'Heidegger : L'essence de l'être-là réside dans son existence (Être et temps, introduction).
La vie est de l'ordre du constat. Même Descartes parvient à la vie sans vraie démonstration, mais par une sorte d'intuition évidente : la vie est irréductible au doute. La vie est un fait incontestable, c'est le fait premier, celui qui permet tous les autres : c'est parce qu'on existe qu'on parle, qu'on écrit, qu'on travaille, qu'on philosophe. Mais si le fait d'exister est évident, la raison d'être de la vie est, elle, tout à fait énigmatique.
Se poser la question du sens de la vie, c'est se demander ce que signifie le fait d'être et la finalité de ce fait : que veut dire exister et pourquoi exister ?
C'est notamment la question que se pose Leibniz. La question de l'essence (qu'est-ce que c'est ?) est pour lui moins fonda¬mentale que la question de la vie (pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?). Pourquoi donc y a-t-il de l'être? La vie est l'objet d'une véritable interrogation méta¬physique. Mais prendre cet objet d'étude, c'est prendre un objet appa¬remment vide de toute détermination future : il semble qu'il n'y ait rien à en dire. On existe, voilà tout. La vie, en tant que premier fait, semble échapper à tout discours. Il n'y a rien avant lui qui fonderait sa raison d'être. Tout discours sur la vie suppose la vie.
La question du sens de la vie semble donc vouée à l'échec et risque de nous laisser démunis. Pourtant, on ne peut éviter de se la poser, car grâce à elle c'est toute la valeur de la vie qui se trouve interrogée. Se poser cette terrible question revient à se demander si je dois faire l'effort de vivre, c'est-à-dire d'exister de façon authentique, ou si je peux me contenter de «sur-vivre ». Faut-il sans absurdité essayer de « bien » vivre?
Y a-t-il donc vraiment quelque chose à dire de la vie? La quête du sens de la vie n'est-elle pas absurde? Pourquoi j'existe ?



Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : quel est le sens de la vie ?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de quel est le sens de la vie ? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "quel est le sens de la vie ?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce en quel sens le moi est il interieur? - La conscience
puce quel est le sens de la souffrance - L'existence
puce Quel sens ya t il à revendiquer la liberté - La liberté
puce quel est le sens du mythe de sisyphe - Divers
puce Quel sens y a-t-il à revendiquer la liberté? - La liberté




Citations sur quel est le sens de la vie ? :

puce Dès qu'on a pensé quelque chose, chercher en quel sens le contraire est vrai. - Simone Weil
puce Quel sens avait donc la vie si elle n'était pas une longue préparation à  la mort ? - Hugh MacClennan
puce La liberté n'est pas oisiveté ; c'est un usage libre du temps, c'est le choix du travail et de l'exercice : être libre en un mot n'est pas ne rien faire, c'est être seul arbitre de ce qu'on fait ou de ce qu'on ne fait point ; quel bien en ce sens que la liberté ! - Jean de La Bruyère
puce Comme n'importe quel caractère, le comportement d'un être humain est façonné par une incessante interaction des gènes et du milieu... dans ces conditions, attribuer une fraction de l'organisation finale et le reste au milieu n'a pas de sens... comme tout organisme vivant, l'être humain est génétiquement programmé, mais il est programmé pour apprendre. - François Jacob
puce Je continue à  croire que ce monde n'a pas de sens supérieur. Mais je sais que quelque chose en lui a du sens et c'est l'homme, parce qu'il est le seul être à  exiger d'en avoir. - Albert Camus