A votre avis, « la curiosité de l'homme et son questionnement permanent, facteurs de progrès, sont ils aussi nécessairement facteurs de risques »

A votre avis, « la curiosité de l'homme et son questionnement permanent, facteurs de progrès, sont ils aussi nécessairement facteurs de risques » Sujets / La raison et le réel / Le savoir /

Un début de problématisation ...

    "Ce fut l'étonnement qui poussa, comme aujourd'hui, les premiers penseurs aux spéculations philosophiques. Au début, ce furent les difficultés les plus apparentes qui les frappèrent, puis, s'avançant ainsi peu à peu, ils cherchèrent à résoudre des problèmes plus importants, tels que les phénomènes de la Lune, ceux du Soleil et des Etoiles, enfin la genèse de l'Univers. Apercevoir une difficulté et s'étonner, c'est reconnaître sa propre ignorance (et c'est pourquoi aimer les mythes est, en quelque manière se montrer philosophe, car le mythe est composé de merveilleux). Ainsi donc, si ce fut pour échapper à l'ignorance que les premiers philosophes se livrèrent à la philosophie, il est clair qu'ils poursuivaient la science en vue de connaître et non pour une fin utilitaire. Ce qui s'est passé en réalité en fournit la preuve : presque tous les arts qui s'appliquent aux nécessités, et ceux qui s'intéressent au bien-être et à l'agrément de la vie, étaient déjà connus, quand on commença à rechercher une discipline de ce genre. Il est donc évident que nous n'avons en vue, dans la philosophie, aucun intérêt étranger. Mais, de même que nous appelons homme libre celui qui est à lui-même sa fin et n'est pas la fin d'autrui, ainsi cette science est aussi la seule de toutes les sciences qui soit libre, car seule elle est sa propre fin."
Aristote

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : A votre avis, « la curiosité de l'homme et son questionnement permanent, facteurs de progrès, sont ils aussi nécessairement facteurs de risques »

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de A votre avis, « la curiosité de l'homme et son questionnement permanent, facteurs de progrès, sont ils aussi nécessairement facteurs de risques » Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "A votre avis, « la curiosité de l'homme et son questionnement permanent, facteurs de progrès, sont ils aussi nécessairement facteurs de risques »". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce "Le moi ne saurait être pris au mot, mis en formule ; en lui, une liberté qui ne permet pas de le soumettre au droit commun d'une axiomatique générale. On ne peut pas le réduire en facteurs, le totaliser en dépit des diverses caractérologies". Vous analys - Autres sujets..
puce les progrés de la technique sont-ils nécessairement progrés de la raison - La technique
puce Pensez-vous que les hommes puissent contrôler les risques inhérents au progrés? - La technique
puce Pensez-vous que les hommes puissent contrôler les risques inhérents au progrès? - Autres sujets..
puce à votre avis dans quelle(s) mesures(s) la pratique d'un sport peut-elle être révélatrice des qualités mentales et psychiques d'un individu puis éventuellement stimulatrice et structuratrice de ces qualités? - Autres sujets..




Citations sur A votre avis, « la curiosité de l'homme et son questionnement permanent, facteurs de progrès, sont ils aussi nécessairement facteurs de risques » :

puce Dans la vie, il y a trois facteurs : le talent, la chance, le travail. Avec deux de ses facteurs, on peut réussir. Mais l'idéal est de disposer des trois. - Bernard Werber
puce Vous êtes aussi jeune que votre foi, aussi vieux que votre doute ; aussi jeune que votre confiance en vous-même, aussi vieux que votre peur ; aussi jeune que votre espoir, aussi vieux que votre abattement. - General Douglas MacArthur
puce Pour expliquer la naissance de la science, il ne suffit pas d'expliquer l'origine des idées au sens le plus intellectuel du mot. Il convient aussi de comprendre pourquoi telle ou telle collectivité humaine a spécialement porté son attention sur ces idées et a consacré d'importants efforts à les élaborer... Il ne faut pas séparer les facteurs intellectuels de leur environnement concret... - Thuillier
puce Contrairement à  une opinion massivement répandue, surtout dans la gauche européenne, la paix n'est pas le bien suprême, l'objectif sacré et permanent de toute politique de progrès et de solidarité. - Jorge Semprun
puce Le luxe est une forme de triomphe permanent sur tous ceux qui sont pauvres, arriérés, impuissants, malades, inassouvis. - Friedrich Nietzsche