Cookie Consent by Privacy Policies website

Certificat

Certificat ICRA

Valid XHTML 1.0 Transitional

Numéro CNIL

La politique est-elle l'affaire de tous?

La politique est-elle l'affaire de tous? Sujets / La politique / La société /

Un début de problématisation ...

    La politique peut se r√©sumer √† √©laborer et voter des lois.
Par 'tous', on entend le peuple.

Est ce au peuple de faire les lois?
L'opinion peut elle faire la loi ?

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : La politique est-elle l'affaire de tous?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de La politique est-elle l'affaire de tous? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "La politique est-elle l'affaire de tous?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce La politique est-elle l'affaire de tous? - L'Etat
puce la politique est-elle une affaire de compétence ? - La société
puce la politique est elle une affaire de professionelle ? - L'Etat
puce la politique est elle affaire à l'ideal ou au réel - La société
puce La politique est-elle l'affaire de tout le monde ? - La société




Citations sur La politique est-elle l'affaire de tous? :

puce Un coupable puni est un exemple pour la canaille ; un innocent condamné est l'affaire de tous les honnêtes gens. - Jean de La Bruyère
puce √Čnigmatique, circulaire, omnipr√©sent et toujours ouvert aux aventures de la subjectivit√©, le pouvoir est la r√©alit√© dialectique la plus rebelle √† une saisie objective... L'activit√© politique n'est pas seulement la manifestation des antagonismes de fait mais (qu') elle a pour fin l'int√©gration de tous dans une soci√©t√© o√Ļ la loi du plus fort serait abolie par l'√©tablissement d'un pouvoir l√©gislatif supr√™me. - Grateloup
puce Quoi de plus banal, de plus prosa√ģque que la mort ? Elle est √†¬† la port√©e du premier venu. Mais vivre est une autre affaire ! - Pierre G√©linas
puce Il existe deux mani√®res d'obtenir ce pouvoir souverain. La premi√®re est la force naturelle... l'autre mani√®re appara√ģt quand les hommes s'entendent entre eux pour se soumettre √† tel homme ou √† telle assembl√©e, volontairement, parce qu'ils leur font confiance pour les prot√©ger contre tous les autres. Dans ce deuxi√®me cas, on peut parler de R√©publique politique politique ou de R√©publique d'institution. - Hobbes
puce ...il ne faut jamais désespérer son ennemi. Cela le rend fort. La douceur est une meilleure politique. Elle dévirilise. Une bonne occupation ne doit pas briser, elle doit pourrir. - Jean Anouilh