Citation de Michel Déon

Citation de Michel Déon Citations / Michel Déon

Utiliser le moteur de recherche de citations ?

Plus la guerre est joyeuse quand on vole vers la victoire, plus triste est le silence qui retombe ensuite sur les ruines.

Voir les autres citations de Michel Déon ?

Citations liées :

puce Tu projettes ton énergie vitale quand tu te sens bien et quand tu aimes, tu la rétractes vers le centre de ton corps quand tu as peur. - Wilhelm Reich
puce Celui qui a volé de l'or est mis en prison, celui qui a volé un pays est fait roi. - Anonyme
puce L'origine de la guerre est la propriété, individuelle ou collective, et comme l'humanité est prédestinée à la propriété par sa structure, la guerre est naturelle. L'instinct guerrier est si fort qu'il est le premier à apparaître quand on gratte la civilisation pour retrouver la nature. - Henri Bergson
puce Les thèses caractéristiques d'une philosophie de la guerre peuvent être regroupées en plusieurs types d'argumentations. Le premier est d'ordre anthropologique, et il considère que la guerre fait partie de la nature humaine. Le deuxième est d'ordre politique, et il considère que toute politique se fonde sur la guerre et se justifie par la guerre. Le troisième allègue les lois de la vie ou les lois de l'histoire, et il considère que la guerre est créatrice de valeur d'ordre ou de justice. - Castillo
puce D'abord ils vous ignorent, ensuite ils vous raillent, ensuite ils vous combattent et enfin, vous gagnez. - Gandhi
puce Le véritable amour c'est quand un silence n'est plus gênant. - Jean-Jacques Goldman
puce Le véritable amour, c'est quand un silence n'est plus gênant. - Jean-Jacques Goldman
puce En premier ils vinrent pour les juifs, et je n'ai pas protesté parce que je n'étais pas juif Ensuite ils vinrent pour les communistes, et je n'ai pas protesté parce que je n'étais pas communiste Ensuite ils vinrent pour les syndicalistes, et je n'ai pas protesté parce que je n'étais pas syndicaliste Ensuite ils vinrent pour moi, et il ne restait personne pour protester en ma faveur. - Pasteur Niemoeller
puce Quand il neige à  plein temps, c'est comme du silence qui tombe. - Felix Leclerc
puce Quand il se passe quelque chose d'important, le silence est un mensonge. - A. M. Rosenthal
puce Quand tu es dans la merde, ne nages pas vers le fond. - Franck Biggio
puce Quand la guerre commence, l'enfer s'ouvre. - Anonyme
puce Je crois, juridiquement parlant, qu'il y aurait des motifs sérieux pour inculper chaque président des Etats-Unis depuis la seconde guerre mondiale. Il ont tous été soit de véritables criminels de guerre, soit impliqués dans de graves crimes de guerre. - Noam Chomsky
puce Tu brûles d'impatience de faire la guerre? Commence par examiner ce qu'est la nature de la paix et celle de la guerre, les avantages et les désavantages qu'entraînent à leur suite ces deux modes d'activité, tu te demanderas alors, après mûre réflexion, s'il est avantageux de remplacer la paix par la guerre. - Érasme
puce On peut commencer la guerre quand on veut, mais on ne la finit pas de même. - Nicolas Machiaviel
puce Guerre intestine de l'homme entre la raison et les passions... ayant l'un et l'autre, il ne peut être sans guerre, ne pouvant avoir la paix avec l'un qu'ayant guerre avec l'autre: ainsi il est toujours divisé et contraire à lui même. - Pascal
puce Nous construisons les fondations chancelantes de notre avenir sur les ruines incandescentes de notre passé. Le présent n'existe pas. - Cloé
puce Je me méfie de ceux qu'on dit visionnaires : les voyants vont vers leur plaisir en vision comme tout homme vers ses amours. - Patrice de la Tour Du Pin
puce La conscience, originellement immanente à tout ce qui vit, s'endort là où il n'y a plus de mouvement spontané, et s'exalte quand la vie appuie vers l'activité libre. - Henri Bergson
puce Par conséquent, à la façon dont nous regardons dans un miroir quand nous voulons voir notre visage, quand nous voulons apprendre à nous connaître, c'est en tournant nos regards vers notre ami que nous pourrions nous découvrir, puisqu'un ami est un autre soi même. - Aristote