croire est-ce renoncer à l'usage de la raison?

croire est-ce renoncer à l'usage de la raison? Sujets / La culture / La religion /

Un début de problématisation ...

    REFORMULATION :

Cette interrogation est une interrogation totale : elle attend donc une réponse soit affirmative, soit négative – autrement dit : « oui, nous ne pouvons croire si nous faisons usage de la raison », ou « non, la croyance n’empêche en rien l’usage de la raison ». cependant, il nous appartiendra, dans un troisième mouvement, de nuancer notre réponse.
Attardons nous avant tout sur les termes principaux de cette question :

Croire :
Attacher une valeur de vérité, ajouter foi à ce que dit une personne; tenir quelqu'un pour sincère, pour véridique; estimer vraies ses paroles.
• Accepter des vérités certaines comme vérité par adhésion de l'esprit, mais également par acte de volonté.
• Être persuadé de l'existence réelle de quelqu'un
• Avoir la foi religieuse

Raison :

Le mot raison est polysémique : rappelons brièvement ces multiples acceptions 1° La raison est d'abord la faculté qui permet de raisonner discursivement, de combiner des concepts et des propositions – on la dit à ce titre être le propre de l'homme. 2° La raison est aussi un objet de connaissance en tant qu'il est rapport. La raison exprime ainsi l'inclusion d'un nombre par un autre. Même si ces deux acceptions sont essentielles, le sujet nous pousse plus à comprendre la raison comme un principe. Néanmoins ici à nouveau il est possible de déterminer deux sens de raison, deux sens qui seront au coeur de notre analyse. 3° La raison comme principe certes mais principe d'explication au sens théorique. C'est dans ce sens qu'on parle de raison d'être, de ce qui rend compte d'un objet. La question de la raison d'être est bien la question du « pourquoi », et la réponse est bien celle du « parce que », de l'explication, de la démonstration. Elle implique donc une relation de nécessité entre ce qui est et ce dont on cherche la raison d'être. 4° Outre cela, on peut comprendre la raison dans un ultime sens, celui du principe non plus théorique, mais normatif au sens toujours de cause et/ou de motif légitime. La quête ici est moins celle de la démonstration théorique que celle de la justification. On justifie un acte ; on démontre une théorie. 5 ° Par opposition à la foi : la « lumière naturelle », naturellement présente en tout homme.


Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : croire est-ce renoncer à l'usage de la raison?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de croire est-ce renoncer à l'usage de la raison? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "croire est-ce renoncer à l'usage de la raison?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce croire est-ce renoncer à l'usage de la raison? - La religion
puce croire est-ce renoncer à la raison? - La religion
puce être juste, est-ce renoncer à l'usage de la force ? - La justice et le droit
puce L'usage de la raison est-il une garantie contre l'illusion? - L'interprétation
puce l'usage de la raison est-il une garantie contre l'illusion? - L'interprétation




Citations sur croire est-ce renoncer à l'usage de la raison? :

puce Renoncer à sa liberté c'est renoncer à sa qualité d'homme, aux droits de l'humanité, même à ses devoirs. Il n'y a nul dédommagement possibles pour quiconque renonce à tout. Une telle renonciation est incompatible avec la nature de l'homme, et c'est ôter toute moralité à ses actions que d'ôter cette liberté à sa volonté. - Rousseau
puce Les degrés du croire sont les suivants au plus bas, croire par peur ou par désir ... Au-dessus croire par coutume et imitation (croire les rois, les orateurs, les riches). Au-dessus, croire les vieillards, les anciennes coutumes, les traditions. Au-dessus, croire ce que tout le monde croit (que Paris existe, même quand on ne le voit pas). Au-dessus croire ce que les plus savants affirment en accord d'après des preuves ... Tous ces degrés forment le domaine de la croyance. - Alain
puce Croire en l'instinct est croire en l'homme, croire en l'espoir est croire en la femme, alors pourquoi la vie n'est que rêve? - Nicolas Bernard
puce Que si la Raison, en dépit de ses réclamations contre l'Ecriture, doit cependant lui être entièrement soumise, je le demande, devons nous faire cette soumission parce que nous avons une raison, ou sans raison et en aveugles? Si c'est sans raison, nous agissons comme des insensés et sans jugement; si c'est avec une raison, c'est donc par le seul commandement de la Raison que nous adhérons à l'Ecriture, et donc si elle contredisait à la Raison, nous n'y adhérerions pas. - Benedict (Baruch) Spinoza
puce On a toujours tort d'essayer d'avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu'ils n'ont pas tort ! - Raymond d' Alost