Peut-on parler de puissance de langage en s’appuyant sur les textes suivants : Eloge d’Héhène de Gorgias, Gorgias de Platon et Les Politiques de Aristote ?

Peut-on parler de puissance de langage en s’appuyant sur les textes suivants :  Eloge d’Héhène de Gorgias, Gorgias de Platon et Les Politiques de Aristote ? Sujets / La culture / Le langage /

Un début de problématisation ...

    Ici se pose un problème conceptuel : peut on attribuer au langage un pouvoir ?

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : Peut-on parler de puissance de langage en s’appuyant sur les textes suivants : Eloge d’Héhène de Gorgias, Gorgias de Platon et Les Politiques de Aristote ?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de Peut-on parler de puissance de langage en s’appuyant sur les textes suivants :  Eloge d’Héhène de Gorgias, Gorgias de Platon et Les Politiques de Aristote ? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "Peut-on parler de puissance de langage en s’appuyant sur les textes suivants : Eloge d’Héhène de Gorgias, Gorgias de Platon et Les Politiques de Aristote ? ". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce Peut-on parler de puissance de langage en s’appuyant sur les textes suivants : Eloge d’Héhène de Gorgias (Un discours, en effet, lorsqu’il a persuadé l’âme qu’il a persuadée, l’a contrainte… éloquence malsaine), Gorgias de Platon (Bon à ton avis, croire - Le langage
puce Peut-on parler de puissance de langage en s’appuyant sur les textes suivants : Eloge d’Héhène de Gorgias (Un discours, en effet, lorsqu’il a persuadé l’âme qu’il a persuadée, l’a contrainte… éloquence malsaine), Gorgias de Platon (Bon à ton avis, croire - Le langage
puce fiche de lecture Gorgias de Platon - Commentaires de Philosophie
puce FICHE DE LECTURE PLATON GORGIAS JE JOINDS COMMENT LA FICHE - Commentaires de Philosophie
puce aristote, les politiques - Commentaires de Philosophie




Citations sur Peut-on parler de puissance de langage en s’appuyant sur les textes suivants : Eloge d’Héhène de Gorgias, Gorgias de Platon et Les Politiques de Aristote ? :

puce Seul l’homme sait parler de ce qui n’est pas, et, à vrai dire, ne sait parler que de ce qui n’est pas. Il parle de ce qui n’est pas encore, de ce qui n’est plus et il échoue lamentablement dès qu’il essaie de parler de ce qui est… on a toujours avoué que la vérité ne se formule pas, mais se vit, se vit donc en dehors du langage. Car le langage n’est pas un instrument destiné à énoncer ce qui est, mais à exprimer ce qui ne satisfait pas l’homme et à formuler ce qu’il désire; son contenu n’est pas formé par ce qui est mais par ce qui n’est pas. - Eric Weil
puce Dans le parler ordinaire, le langage désigne proprement la faculté qu’ont les hommes de s’entendre au moyen de signes vocaux… Les signes du langage humain sont en priorité vocaux … Aujourd’hui encore, les êtres humains en majorité savent parler sans savoir lire. - Martinet
puce Nous savons dire : "Cicero dit ainsi ; voilà  les meurs de Platon ; ce sont les mots mêmes d'Aristote." Mais nous, que disons nous nous mêmes ? Que jugeons nous ? Que faisons-nous ? Autant en dirait bien un perroquet. - Michel Eyquem de Montaigne
puce L’importance du langage dans le développement de la civilisation réside en ce que l’homme y a situé à côté de l’autre, un monde à lui, un lieu qu’il estimait assez solide pour, s’y appuyant, sortir le reste du monde de ses gongs et s’en rendre maître. - Friedrich Nietzsche
puce On ne peut pas vraiment parler du temps puisqu'on met du temps à parler et même à penser. Le temps est à la fois dedans et dehors, donc il n'est pas objet. - Jankélévitch