philosopher est-ce cultiver

philosopher est-ce cultiver Sujets / Français / Littérature / Divers /

Un début de problématisation ...

    D’ordinaire, on qualifie une personne de ‘cultivée’ lorsque cette dernière possède beaucoup de connaissances et qu’elle est capable de les mobiliser facilement en toutes circonstances.

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : philosopher est-ce cultiver

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de philosopher est-ce cultiver Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "philosopher est-ce cultiver". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce qu'est-ce-que se cultiver? - Autres sujets..
puce Pourquoi se cultiver? - Divers
puce Pourquoi se cultiver ? - Autres sujets..
puce Se cultiver est-ce s'experimenter? - Divers
puce Comment se cultiver soi-même ? - Divers




Citations sur philosopher est-ce cultiver :

puce Qui n'a pas réfléchi sur le langage n'a pas vraimentcommencé à philosopher. - Alain
puce La vie est un grand jardin secret qu'il faut savoir cultiver avec mystère... - Inconnu
puce Les maux ne cesseront pas pour les humains avant que la race des purs et authentiques philosophes n'arrive au pouvoir ou que les chefs des cités, par une grâce divine, ne se mettent à philosopher véritablement. - Platon
puce Aucune race ne peut prospérer si elle n'apprend qu'il y a autant de dignité à cultiver son champ qu'à composer un poème. - B.T. Washington
puce Donc, les maux ne cesseront pas pour les humains avant que la race des purs et authentiques philosophes n'arrive au pouvoir ou que les chefs des cités, par une grâce divine, ne se mettent à philosopher véritablement. - Platon