La separation des pouvoirs, mythe ou realite?

La separation des pouvoirs, mythe ou realite? Sujets / La culture / La religion /

Un début de problématisation ...

    Mais la résistance au pouvoir ne doit pas forcément s'entendre comme affrontement au seul pouvoir de l'État. Dans son oeuvre, le philosophe contemporain Michel Foucault* s'est attaché à montrer que le pouvoir ne se laissait pas ramener à un principe transcendant ou à une source unique, comme l'affirment les théoriciens de l'État, qu'ils soient classiques ou marxistes d'ailleurs. Le pouvoir ou plutôt les pouvoirs sont diffus, et les institutions qui visent à les intégrer sont multiples: ce sont la famille, l'école, l'art, le Marché, la prison, la médecine, l'État... L'État lui-même, où la philosophie politique voit généralement l'expression du pouvoir par excellence, puisqu'il s'y définit comme souverain*, prend appui sur des rapports de forces multiples et singuliers qu'il intègre, mais qu'il ne crée pas. Autrement dit, selon Michel Foucault, le pouvoir n'est jamais tout-puissant, mais il est infini. C'est pourquoi la lutte contre le pouvoir est elle aussi sans fin et ne peut être que locale. C'est peut-être à renoncer au prestige -mais aussi au leurre- d'un pouvoir qu'il s'agirait de conquérir ou de renverser, que nous invite Michel Foucault, lorsqu'à l'idée de révolution* il suggère de substituer celle de révolte ou de résistance.

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : La separation des pouvoirs, mythe ou realite?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de La separation des pouvoirs, mythe ou realite? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "La separation des pouvoirs, mythe ou realite?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce La separation des pouvoirs, mythe ou realite? - L'Etat
puce LA SEPARATION DES POUVOIRS - L'Etat
puce forces et faiblesses de la théorie de la séparation des pouvoirs - Autres sujets..
puce En quoi la séparation des pouvoirs est-elle nécessaire dans un Etat démocratique? - L'Etat
puce en quoi la séparation des pouvoirs est-elle nécessaire dans un Etat de Droit? - La justice et le droit




Citations sur La separation des pouvoirs, mythe ou realite? :

puce Il y a mythe et mythe, et s'il fallait condamner le mythe dans son ensemble, on en viendrait à condamner toute religion et même toute raison. La puissance de symboliser peut bien devenir un piège pour la pensée, mais elle en est aussi le germe. - Pradines
puce Le mythe du bonheur est celui qui recueille et incarne dans les sociétés modernes le mythe de l'Égalité. - Jean Baudrillard
puce Pendant des millénaires, le mythe a été un certain mode de construction intellectuelle... Mais, dans notre civilisation, à une époque qui se situe vers le XVII è, avec le début de la pensée scientifique -Bacon, Descartes et quelques autres-, le mythe est mort ou, à tout le moins, il a passé à l'arrière-plan comme type de construction intellectuelle. Alors ... la musique a pris en charge certaines des fonctions que le mythe cessait d'assumer. - Lévy-Strauss
puce La réalité économique n'est pas la réalité: elle n'est ni la réalité de l'individu vivant, ni celle de l'univers matériel ... bien qu'étrangère à l'économie, la réalité des individus vivants n'en constitue pas moins son unique fondement, c'est la force de ces individus qui produit l'ensemble des déterminations économiques et ne cesse de les produire. - Georg Wilhelm Friedrich Hegel
puce La réalité économique n'est pas la réalité: elle n'est ni la réalité de l'individu vivant, ni celle de l'univers matériel ... bien qu'étrangère à l'économie, la réalité des individus vivants n'en constitue pas moins son unique fondement, c'est la force de ces individus qui produit l'ensemble des déterminations économiques et ne cesse de les produire. - michel henry