l'activité de la pensé est elle dangeureuse?

l'activité de la pensé est elle dangeureuse? Sujets / La raison et le réel / Le savoir /

Un début de problématisation ...

    17– Il n'est d'ailleurs pas évident que nous puissions être sages, c'est-à-dire affranchis de nos illusions sur notre liberté. Celles-ci viennent selon Spinoza de ce que nous ignorons les causes qui nous déterminent. Mais par rapport à la connaissance de ces causes, le nécessitarisme en reste à l'état de programme : beaucoup de causes nous échappent, comme Spinoza le souligne lui-même, par exemple à propos de « ce que peut le corps ». Nous ne savons donc pas en fait comment les choses s'ensuivent toutes de la nature divine. Or dans un nécessita¬risme, là où est la cause — l'ignorance —, là aussi l'effet doit advenir — l'illusion. C'est dire que tant que le nécessitarisme ne trace qu'un programme d'explication, et sauf à confondre une explication possible et une explication effective. nous sommes condamnés à l'illusion de ce que le nécessitarisme exclut. Si l'on suit Spinoza jusqu'au bout, l'on se sait condamné à se croire doué d'un libre arbitre, tout en sachant qu'on ne l'est pas. Mais il est dès lors clair que ce dernier savoir n'est en fait lui-même qu'une croyance

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : l'activité de la pensé est elle dangeureuse?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de l'activité de la pensé est elle dangeureuse? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "l'activité de la pensé est elle dangeureuse?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce l'ignorence est elle dangeureuse ? - Le savoir
puce L'homme pense et la vérité lui échappe; plus les hommes pensent plus la pensée de l'un s'éloigne de la vérité de l'autre; l'homme n'est jamais ce qu'il pense être. - L'homme, l'humain
puce L'homme pense et la vérité lui échappe; plus les hommes pensent plus la pensée de l'un s'éloigne de la vérité de l'autre; l'homme n'est jamais ce qu'il pense être. - L'homme, l'humain
puce l'opinion est elle vraiment une pensé personnel - La vérité
puce l'opinion est elle vraiment une pensé personnel - La vérité




Citations sur l'activité de la pensé est elle dangeureuse? :

puce Il n'y a que dans ces courts instants ou la femme ne pense plus du tout à  ce qu'elle dit qu'on peut-être sûr qu'elle dit vraiment ce qu'elle pense. - Georges Feydeau
puce S'il est vrai que le bonheur est l'activité conforme à la vertu, il est de toute évidence que c'est celle qui est conforme à la vertu la plus parfaite, c'est à dire de la partie de l'homme la plus haute ... L'activité de l'esprit semble l'emporter ... en raison de son caractère contemplatif ... elle constituera réellement le bonheur parfait, si elle se prolonge pendant toute la durée de sa vie. - Aristote
puce L'activité du génie ne paraît pas le moins du monde quelque chose de foncièrement différent de l'activité de l'inventeur en mécanique, du savant astronome ou historien, du maître en tactique ... Toute activité de l'homme est compliquée à miracle, non pas seulement celle du génie; mais aucune n'est un "miracle. - Friedrich Nietzsche
puce Le 'je pense' doit pouvoir accompagner toutes mes représentations, car autrement serait représenté en moi quelque chose qui ne pourrait pas du tout être pensé, ce qui revient à dire ou que la représentation serait impossible ou que, du moins, elle ne serait rien pour moi. - Kant
puce Le je pense doit pouvoir accompagner toutes mes représentations, car autrement serait représenté en moi quelque chose qui ne pourrait pas du tout être pensé, ce qui revient à dire ou que la représentation serait impossible, ou que, du moins, elle ne serait rien pour moi. - Kant