dans quelle mesure l'imagination contribue-t-elle au bonheur de l'homme

dans quelle mesure l'imagination contribue-t-elle au bonheur de l'homme Sujets / La morale / Le bonheur /

Un début de problématisation ...

    Dans quelles mesures l’imagination contribue t-elle au bonheur de l’homme ?

Analyse des termes du sujet :

Dans quelles mesures : marque le fait qu’il va falloir fournir une réponse précise et nuancée.il faut le comprendre comme ceci : « dans quelles limites », « jusqu’à quel point »…
L’imagination : peut être reproductrice : elle s’exprime dans la capacité de former des images, de se représenter des objets absents, elle peut alors être conçue de manière négative car assimilée à l’illusion c'est-à-dire au détournement de la vérité. Elle peut également être créatrice, c'est-à-dire faculté de combiner des images, d’aller au-delà de ce qui est donné. Dans les deux cas, elle est une opération de l’esprit qui transforme le réel soit en faisant appel aux souvenirs (imagination reproductrice) soit en le dépassant et en le créant (imagination créatrice).
Contribue : traduire : « apporte sa pierre à l’édifice », ce qui suppose qu’elle ne serait pas la seule faculté concourant au bonheur humain, qu’elle n’est pas la seule source mais une parmi d’autres.
Bonheur : aspiration commune qui vise la pleine satisfaction durable, il s’oppose donc au plaisir qui est éphémère et suppose un incessant renouvellement car il est dépendant de la satisfaction d’un désir, désir qui lorsqu’il est satisfait cède la place à un autre désir. Le bonheur a été conçu comme paix de l’âme (stoïciens), comme jouissance des plaisirs simples (Epicure), comme adéquation de nos actions et de nos facultés (Aristote), ou encore comme idéal de l’imagination (Kant).

Problématique :

Le sujet pose que l’imagination contribue au bonheur de l’homme, il faut déterminer dans quelles mesures, dans quelles limites, jusqu’à quel point. Or l’imagination, conçue comme imagination reproductrice a longtemps été considérée comme illusion et donc comme détournement de la vérité. La recherche de la vérité devrait pourtant contribuer à notre bonheur car elle exprime notre capacité essentielle (la raison). Mais l’imagination est en même temps une faculté issue de la raison, une capacité de l’entendement à former des images. On peut alors se demander pourquoi la raison a besoin de cette faculté qui dans un premier temps semble trompeuse et donc en contradiction avec le but recherché par la raison. Par ailleurs, l’imagination n’est pas seulement capacité de former des images dans l’esprit, elle est aussi capacité de combiner ces images pour créer un autre réel. Elle est donc force libératrice par rapport au réel puisque tout en puisant dans le vivier du réel, elle nous en détache et nous donne accès à un autre niveau du réel, celui qui nous est propre, que nous pouvons entendre car nous l’avons créé. Le bonheur, comme pleine satisfaction durable est difficile à concevoir pour l’être fini qu’est l’homme. Ses limites, à commencer par celles que lui imposent sa corporéité ne lui permette pas d’accéder à une pleine satisfaction, il sera toujours contraint par les besoins d’entretenir ce corps, de le nourrir, de le soigner…On peut alors penser que l’imagination nous permet de créer l’idée de bonheur, le bonheur n’est alors qu’un idéal de l’imagination qui permet certes l’espoir, mais surtout, en tant qu’idéal, est également à la source de l’illusion et du désespoir qui en découle. Il faut finalement comprendre que si nous posons le bonheur comme idéal de l’imagination, il faut bien poser que le bonheur n’est qu’un idéal…Pas une réalité atteignable. Il faut donc dés lors le traiter en tant que tel et non comme un possible.



Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : dans quelle mesure l'imagination contribue-t-elle au bonheur de l'homme

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de dans quelle mesure l'imagination contribue-t-elle au bonheur de l'homme Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "dans quelle mesure l'imagination contribue-t-elle au bonheur de l'homme". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce dans quelle mesure selon vous la science contribue à l'amélioration de nos exixtance - L'existence
puce on dit souvent que le XXème siècle est celui de la vitesse. Dans quelle mesure est-ce vrai,dans quelle mesure est-ce un bien? - Autres sujets..
puce dans quelle mesure l'homme doit-il se cultiver - La société
puce dans quelle mesure la technique fait l'homme - La technique
puce dans quelle mesure l'homme peut-il vivre seul - Autrui




Citations sur dans quelle mesure l'imagination contribue-t-elle au bonheur de l'homme :

puce Le vocable fondamental qui correspond à l'imagination, ce n'est pas image, c'est imaginaire. La valeur d'une image se mesure à l' étendue de son auréole imaginaire. Grâce à l'imaginaire, l'imagination est essentiellement ouverte, évasive. Elle est dans le psychisme humain l'expérience même de l'ouverture, l'expérience de la nouveauté. - Bachelard
puce Dans la mythologie grecque primitive ... la passion est un trouble que les dieux mettent au cœur des hommes, elle est une sorte de possession de l'homme par une force qui le dépasse et dont il est pour ainsi dire la victime; dans la passion, l'homme pâtit dans la mesure où il est le jouet de forces transcendantes auxquelles il ne saurait s'opposer. - Brun
puce La vraie critique de la psychanalyse consiste à la juger au nom de cette psychologie concrète qu'elle inaugure... Freud oubliant de plus en plus que sa théorie n'est vraie que dans la mesure où elle participe au concret, dans la mesure où elle ne reconnaît comme fait psychologique que ce qui est acte effectif de l'individu singulier, va s'efforcer de plus en plus d'expliquer les choses par une mécanique... Freud substitue lui aussi un drame impersonnel au drame concret. - Politzer
puce L'imagination n'est qu'un tourment; l'imagination ne nous satisfait jamais; quelle que soit l'incantation, c'est à dire la force persuasive du discours, nous n'arrivons jamais à l'hallucination. - Alain
puce A mesure que se développe la notion d'une responsabilité morale de la personne, le bonheur dont il s'agit est moins un bonheur échu qu'un bonheur mérité. - Robin des bois