Le travail desaliene-t-il l homme

Le travail desaliene-t-il l homme Sujets / La culture / Le travail /

Un début de problématisation ...

    Le sentiment d'être asservi  La servitude est un état de dépendance qui peut prendre des formes diverses. Celle de l'esclave sur qui le maître a les droits qu'on a sur les choses, n'est pas  exactement celle du serf féodal, personnalité juridique à laquelle certains droits sont reconnus. Quelles que soient ces formes, celui qui est asservi est privé de liberté(s). Il n'est pas, ou pas entièrement, maître de lui-même.

Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : Le travail desaliene-t-il l homme

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de Le travail desaliene-t-il l homme Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "Le travail desaliene-t-il l homme". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce Le travail est il le propre de l'homme ? - Le travail
puce Le travail abaisse-t-il l'homme? - Le travail
puce Le travail est-il le propre de l'homme ? - Le travail
puce le travail peut il transformer l'homme - Le travail
puce le travail peut-il transformer l'homme? - Le travail




Citations sur Le travail desaliene-t-il l homme :

puce Le vrai travail est avec l’homme ; c’est le travail des champs et des jardins, les heureux échanges formés sous le regard, et la division du travail, mais non point poussée jusqu’à la division des hommes. - Alain
puce Le loisir dépend étroitement du travail, mais il est vrai aussi qu'il contient des éléments irréductibles au travail; il est vrai aussi qu'il dépasse le travail et qu'il offre à l'homme des possibilités que celui-ci ne retrouvera nulle part ailleurs. - Domenach
puce La division du travail une fois généralement établie, chaque homme ne produit plus par son travail que de quoi satisfaire une très petite partie de ses besoins... Ainsi chaque homme subsiste d'échanges ou devient une espèce de marchand et la société elle-même est proprement une société commerçante. - A. Smith
puce ... le travail sera toujours plus important pour l'homme que le loisir: on sera toujours davantage l'homme de son travail que l'homme de son loisir. - Domenach
puce L'homme parallèlement se nie lui même, il s'éduque, il refuse par exemple de donner à la satisfaction de ses besoins animaux ce cours libre, auquel l'animal n'apportait pas de réserve... en tant qu'il y a homme, il y a d'une part travail et de l'autre négation par interdits de l'animalité de l'homme. - Georges Bataille