Citation de (Emile Chartier) Alain

Citation de (Emile Chartier) Alain Citations / (Emile Chartier) Alain

Utiliser le moteur de recherche de citations ?

Nous n'avons pas toujours assez de force pour suppoorter les maux d'autrui.

Voir les autres citations de (Emile Chartier) Alain ?

Citations liées :

puce Nous n'avons pas toujours assez de force pour supporter les maux d'autrui. - Alain
puce Nous avons tous assez de force pour supporter les maux d'autrui. - La Rochefoucauld
puce Nous n'avons pas toujours assex de force pour supporter les maux d'autrui. - (Emile Chartier) Alain
puce Pourquoi faut-il que nous ayons assez de mémoire pour retenir jusqu'aux moindres particularités de ce qui nous est arrivé et que nous n'en ayons pas assez pour nous souvenir combien de fois nous les avons contées à  une même personne. - Francois de La Rochefoucauld
puce Cette force intérieure, l'intellect, est l'ordonnateur de notre corps matériel, défini ; il est l'instrument des mesures et des dimensions définies. C'est lui qui inventa la mesure du Temps. Mais nous avons en nous une autre force qui l'efface. - Tawfik Al-Hakim
puce Il suffit que notre conscience nous témoigne que nous n'avons jamais manqué de résolution et de vertu, pour exécuter toutes les choses que nous avons jugé être les meilleures, et ainsi la vertu seule est suffisante pour nous rendre contents en cette vie. - Descartes
puce Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître, s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir. - Jean-Jacques Rousseau
puce Cet ami si modéré et si philosophe pour supporter les maux d'autrui, se vit peu de temps après, pour quelque sottise qu'il fit, le sujet d'une mauvaise épigramme; sa philosophie n'y tint pas. - Jean le Rond D'Alembert
puce Ce qui nous force à  mentir, est fréquemment le sentiment que nous avons de l'impossibilité chez les autres qu'ils comprennent entièrement notre action. Ils n'arriveront jamais à  en concevoir la nécessité (qui à  nous-mêmes s'impose sans s'éclaircir). - Paul Valéry
puce Ainsi la connaissance que nous avons des autres hommes est fort sujette à l'erreur si nous n'en jugeons que par les sentiments que nous avons de nous-mêmes. - Malebranche
puce La vraie question morale... est celle de savoir si nous n'avons qu'une nature ou si nous en avons deux. Si nous n'avons qu'une nature... la tâche de la morale est bien simple: elle consiste à laisser cette nature poursuivre ses fins. Mais si la pensée constitue en nous une seconde nature, supérieure, en valeur et en dignité, à notre nature animale la possibilité du devoir apparaît aussitôt... - Jules Lachelier
puce Nous avons tous si peur, nous sommes tous si seuls, nous avons tant besoin que nous vienne du dehors l'assurance de notre dignité d'être. - Ford Madox Ford
puce Il n'y a peut-être pas de jours de notre enfance que nous ayons si pleinement vécus que ceux que nous avons cru laisser sans les vivre, ceux que nous avons passé avec un livre préféré. - Marcel Proust
puce Ainsi la honte est honte de soi devant autrui; ces deux structures sont inséparables. Mais du même coup, j'ai besoin d'autrui pour saisir à plein toutes les structures de mon être, le Pour-soi renvoie au Pour-autrui. - Jean-Paul Sartre
puce La volonté consiste seulement en ce que, pour affirmer ou nier, pour suivre ou fuir les choses que l'entendement nous propose, nous agissons en telle sorte que nous ne sentons point qu'aucune force extérieure nous y contraigne. - Descartes
puce Combien peu d'amours trouvent en elles-mêmes assez de force pour demeurer sédentaires ! - Francois Mauriac
puce La clef d’autrui est d’abord en nous mêmes, car nous ne faisons jamais que conjecturer autrui. - Ch. Blondel
puce Nous avons exagéré le superflu, nous n'avons plus le nécessaire. - Pierre Joseph Proudhon
puce Maintenant si nous disions que nous avons trouvé ce qu'est l'homme juste, la cité juste, et en quoi consiste la justice dans l'un et dans l'autre, nous ne passerions pas, je pense, pour nous tromper beaucoup. - Platon
puce Si notre cœur était assez large pour aimer la vie dans son détail, nous verrions que tous les instants sont à la fois des donateurs et des spoliateurs et qu'une nouveauté jeune ou tragique, toujours soudaine, ne cesse d'illustrer la discontinuité essentielle du Temps. - Bachelard