Citation de Scheller

Citation de Scheller Citations / Scheller

Utiliser le moteur de recherche de citations ?

L'homme vit tout d'abord et principalement dans les autres, non en lui-même; il vit plus dans la communauté que dans son propre individu.

Voir les autres citations de Scheller ?

Citations liées :

puce De même que le philosophe qui s'enferme d'abord dans la pensée ne trouvera jamais une porte vers l'être, de même celui qui s'enferme d'abord dans le moi ne trouve jamais le chemin vers autrui. - E. Mounier
puce Tout homme fut enveloppé d’abord dans le tissu humain, et aussitôt après dans les bras humains ; il n’y a point d’expérience qui précède cette expérience de l’humain ; tel est son premier monde. - Alain
puce On trouve dans sa propre raison et dans sa droiture un plus grand fond de bonheur que les autres n'en attendent des caprices du hasard. - Bernard Le Bovier de Fontenelle
puce Si un homme parvient dans la matinée à  la compréhension du Tao, tout est bien pour lui, même s'il meurt dans la soirée. - Confucius
puce Aucun des prétendus droits de l'homme ne dépasse donc l'homme égoïste, l'homme en tant que membre de la société bourgeoise c'est à dire un individu séparé de la communauté, replié sur lui même, uniquement préoccupé de son intérêt personnel et obéissant à son arbitraire privé. - Karl MARX
puce Il faut concevoir l'Etat contemporain comme une communauté humaine qui, dans les limites d'un territoire déterminé [...], revendique avec succès pour son propre compte le monopole de la violence physique légitime. - Max Weber
puce La nature commande à tout animal et la bête obéit. L'homme éprouve la même impression, mais il se reconnaît libre d'acquiescer ou de résister; et c'est surtout dans la conscience de cette liberté que se montre la spiritualité de son âme: car la physique explique en quelque manière le mécanisme des sens et la formulation des idées; mais dans la puissance de vouloir ou plutôt de choisir, et dans le sentiment de cette puissance on ne trouve que des actes purement spirituels, dont on n'explique rien par des lois de la mécanique... (ce qui le distingue), c'est la faculté de se perfectionner; faculté qui, à l'aide des circonstances, développe successivement toutes les autres..... - Jean-Jacques Rousseau
puce Mais ce qui distingue dès l'abord le plus mauvais architecte de l'abeille la plus experte, c'est qu'il a construit la cellule dans sa tête avant de la construire dans la ruche. Le résultat auquel le travail aboutit préexiste idéalement dans l'imagination du travailleur. - Karl MARX
puce Posséder le Je dans sa représentation: ce pouvoir élève l'homme infiniment au-dessus de tous les autres êtes vivants sur la terre. Par là, il est une personne; et grâce à l'unité de la conscience dans tous les changements qui peuvent lui survenir, il est une seule et même personne, c'es à dire un être entièrement différent, par le rang et la dignité, de choses... - Kant
puce Le sauvage vit en lui-même ; l'homme sociable toujours hors de lui ne sait vivre que dans l'opinion des autres. - Jean-Jacques Rousseau
puce Le fait que l'homme puisse avoir le Je dans sa représentation, l'élève infiniment au-dessus de tous les autres êtres vivant sur la terre. Par là, il est une personne et, grâce à l'unité de la conscience dans tous les changements qui peuvent lui arriver, il est une seule et même personne, c'est à dire un être entièrement différent, par le rang et la dignité de choses telles que les animaux sans raison... - Kant
puce Toutes les pensées qui font de l'homme, un être de transcendance ... le définissent aussi comme l'être d'anti-nature par excellence. Rien d'étonnant, dans ces conditions, à ce que ce soit pour tirer sur l'apatride, sur celui qui n'est pas enraciné dans une communauté, que l'hitlérien sorte son révolver quand il entend le mot culture. Rien de surprenant non plus à ce qu'il le fasse en conservant intact l'amour pour le chat ou le chien qui viennent peupler sa vie domestique. - Luc Ferry
puce Dans le corps propre et par lui s'exprime l'univers des relations, réfractée dans une expérience singulière. - Berger
puce Le coeur qui d'abord résiste comme un vase qu'on enfonce dans l'eau et qui se remplit tout à  coup. - Paul Claudel
puce Il (l'idéalisme) consiste à croire que les phénomènes ne sont donnés, même dans la conscience qu'au moment et dans la mesure où elle se les donne, qu'ils ne sont en d'autres termes, que des représentations actuelles, et non des phénomènes en soi. - Jules Lachelier
puce Peut-être découvrirons-nous un jour que la même logique est à l'oeuvre dans la pensée mythique et dans la pensée scientifique, et que l'homme a toujours pensé aussi bien. - Lévy-Strauss
puce C'est le propre de l'homme de se tromper ; seul l'insensé persiste dans son erreur. - Marcus Tullius Ciceron
puce Pour ce qui est, tout d'abord, des méthodes, il semble impossible d'introduire une opposition entre les sciences de l'homme et les sciences naturelles, ni du point de vue de l'expérimentation ni de celui du calcul ou de la déduction... Pour ce qui est, maintenant, des domaines que couvrent les sciences de l'homme, le fait remarquable qui s'oppose à toute séparation radicale avec les sciences naturelles est qu'il n'est pas une des premières qui ne finissent par s'étaler jusque sur le terrain des secondes, pendant que les généralisations des secondes intéressent de plus en plus les premières... Par contre, si ni les méthodes ni les domaines ne conduisent à des coupures nettes entres entre les sciences de l'homme et celles de la nature, les concepts utilisés pourraient conduire à des oppositions plus marquées... C'est assez dire que la distinction entre l'"explication" (causale) et la "compréhension" (des significations et intentions, donc des implications et désignations), si fondée soit elle, n'est nullement de nature à opposer les sciences de l'homme et celles de la matière: elle met en évidence deux aspects irréductibles ... toute science tend à les concilier les unes dans le sujet humain ... les autres dans la coordination entre les données expérimentales provenant de l'objet et les instruments déductifs fournis par le sujet. - Piaget
puce Dans la mythologie grecque primitive ... la passion est un trouble que les dieux mettent au cœur des hommes, elle est une sorte de possession de l'homme par une force qui le dépasse et dont il est pour ainsi dire la victime; dans la passion, l'homme pâtit dans la mesure où il est le jouet de forces transcendantes auxquelles il ne saurait s'opposer. - Brun
puce Il faut se mettre dans l'esprit ce que c'est que l'indépendance et ce que c'est que la liberté. La liberté est le droit de faire tout ce que les lois permettent: et, si un citoyen pouvait faire ce qu'elles défendent, il n'aurait plus de liberté, parce que les autres auraient tout de même ce pouvoir. - Montesquieu