a- t- on le droit de définir l'homme comme un animal

a- t- on le droit de définir l'homme comme un animal Sujets / Le sujet / L'homme, l'humain /

Un début de problématisation ...

    L'homme n'est-il qu'une espèce naturelle parmi d'autres ? Le sujet est formulé d'une manière telle qu'il laisse entendre que seule une réduction considérable de ce qui fait l'homme nous autoriserait à le considérer comme une simple espèce parmi d'autres.
Non que les hommes, en tant qu'êtres vivants, n'appartiennent pas à la nature en général, au même titre que les arbres ou les animaux. La question concerne plutôt le regard qu'il convient de porter sur eux. Certains considèrent que l'anthropologie a trop rapidement fait de l'homme une exception au sein de la nature, et voudraient réexaminer la question. On pourrait imputer à cette représentation anthropocentrique toutes les destructions que les hommes n'hésitent pas à commettre à l'encontre de la nature. Ainsi, certains penseurs radicaux de l'écologie, en même temps qu'ils dénoncent la capacité destructrice des activités humaines, contestent, à un plan philosophique plus profond, la place prépondérante que l'homme s'est attribuée dans la nature et entendent le remettre à sa place dans la biosphère, à côté d'êtres vivants comme les animaux, qui pourraient très bien se voir doter des mêmes droits que lui, et pouvoir prétendre au même respect.
Nous n'en sommes pas là, mais un des enjeux actuels de la réflexion peut bien consister à se demander si l'on peut encore soutenir, à un plan philosophique, une démarcation nette et décisive entre l'univers de l'homme et celui de la nature en général. Celle-ci peut-elle l'englober sans l'absorber?


Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : a- t- on le droit de définir l'homme comme un animal

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de a- t- on le droit de définir l'homme comme un animal Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "a- t- on le droit de définir l'homme comme un animal". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce Peut on definir l'homme comme un animal technicien - La technique
puce Est -ce rationnel de définir l'homme comme libre ? - La liberté
puce l'homme est il un animal comme les autres ? - L'homme, l'humain
puce pourquoi définit-on l'homme comme "animal raisonnable" - L'homme, l'humain
puce peut-on définir l'art comme une imitation du réel? - L'art




Citations sur a- t- on le droit de définir l'homme comme un animal :

puce Le droit naturel devient ce qui va de soi, ce que telle communauté considère comme obligation et droit si évidents qu'il lui semblerait ridicule de le formuler... Le droit naturel devient ainsi le droit non-écrit, supérieur au droit écrit parce qu'il n'a pas besoin de celui-ci pour être reconnu. Il n'en est pas moins historique... C'est ... lui qui, en évoluant, force le droit écrit à évoluer. (Philosophie politique) - F. Weil
puce Je pose en principe un fait peu contestable: que l'homme est l'animal qui n'accepte pas simplement le donné naturel, qui le nie... l'homme parallèlement se nie lui- même, il s'éduque, il refuse par exemple de donner à la satisfaction de ses besoins animaux ce cours libre, auquel l'animal n'apportait pas de réserve. - Georges Bataille
puce Il est évident que l'homme est un animal politique, bien plus que n'importe qu'elle abeille ou n'importe quel animal grégaire. Car, nous le disons souvent, la nature ne fait rien en vain. Et seul parmi les animaux l'homme est doué de parole. - Aristote
puce L’homme … est non seulement un animal social, mais un animal qui ne peut s’individualiser que dans la société. (Introduction générale à la critique de l’économie politique) - Karl MARX
puce En définissant l'homme, on l'appelle par excellence, et pour le distinguer des bêtes, un animal risible plutot qu'un animal sérieux ; cela prouve comiquement que le sérieux convient mieux à  une bête que la plaisanterie. - Charles Dufresny