Citation de Georges Bataille

Citation de Georges Bataille Citations / Georges Bataille

Utiliser le moteur de recherche de citations ?

Je pose en principe un fait peu contestable: que l'homme est l'animal qui n'accepte pas simplement le donné naturel, qui le nie... l'homme parallèlement se nie lui- même, il s'éduque, il refuse par exemple de donner à la satisfaction de ses besoins animaux ce cours libre, auquel l'animal n'apportait pas de réserve.

Voir les autres citations de Georges Bataille ?

Citations liées :

puce L'homme parallèlement se nie lui même, il s'éduque, il refuse par exemple de donner à la satisfaction de ses besoins animaux ce cours libre, auquel l'animal n'apportait pas de réserve... en tant qu'il y a homme, il y a d'une part travail et de l'autre négation par interdits de l'animalité de l'homme. - Georges Bataille
puce Ce n'est donc pas tant l'entendement qui fait parmi les animaux la distinction spécifique de l'homme que sa qualité d'agent libre. La Nature commande à tout animal et la bête obéit. l'homme éprouve la même impression, mais il se reconnaît libre d'acquiescer, ou de résister, et c'est surtout dans la conscience de cette liberté que se montre la spiritualité de son âme . - Rousseau
puce Il est évident que l'homme est un animal politique, bien plus que n'importe qu'elle abeille ou n'importe quel animal grégaire. Car, nous le disons souvent, la nature ne fait rien en vain. Et seul parmi les animaux l'homme est doué de parole. - Aristote
puce L’homme … est non seulement un animal social, mais un animal qui ne peut s’individualiser que dans la société. (Introduction générale à la critique de l’économie politique) - Karl MARX
puce En définissant l'homme, on l'appelle par excellence, et pour le distinguer des bêtes, un animal risible plutot qu'un animal sérieux ; cela prouve comiquement que le sérieux convient mieux à  une bête que la plaisanterie. - Charles Dufresny
puce On reconnut que le royaume de l'imagination était une "réserve", organisée lors du passage douloureusement ressenti du principe de plaisir au principe de réalité, afin de permettre un substitut à la satisfaction instinctive .. - Freud
puce A croire qu'ils (pouvoir/savoir) sont purement et simplement interchangeables. Foucault montre par exemple que le concept de mesure chez les grecs était tout à la fois, et dans le même mouvement, cet instrument de pouvoir qui définissait le principe d'ordre auquel il fallait plier la cité, et cet instrument du savoir qui servait de matrice aux sciences mathématiques... Que "l'examen" de nos jours est à la fois principe de sélection, à l'école ou à l'usine, et modèle théorique de la plupart des sciences humaines ... Taillés dans la même étoffe, et l'un par l'autre pétris, c'est de manière indivise qu'il faut penser le rapport du Savoir et du Pouvoir. - B.H. Lévy
puce L'Homme est un animal politique. - Aristote
puce Le freudisme, si fameux, est un art d’inventer en chaque homme un animal redoutable, d’après des signes tout à fait ordinaires ; les rêves sont de tels signes. - Alain
puce Tout est fabriqué et tout est naturel chez l'homme, comme on voudra dire, en ce sens qu'il n'est pas un mot pas une conduite qui ne doive quelque chose à l'être simplement biologique - et qui en même temps ne se dérobe à la simplicité de la vie animale, ne détourne de leur sens les conduites vitales, par une sorte d'échappement et par un génie de l'équivoque qui pourrait servir à définir l'homme. - Maurice Merleau-Ponty
puce L'Homme, c'est un animal déguisé en quelque chose de laid et stupide. - Inconnu
puce Il est impossible de superposer chez l'homme une première couche de comportements que l'on appellerait "naturels" (= ce qui relève du biologique, ce qui est inné) et un monde culturel ou spirituel fabriqué. Tout est fabriqué et tout est naturel chez l'homme, comme on voudra dire, en ce sens il n'est pas un mot, pas une conduite qui ne doive quelque chose à l'être simplement biologique -et qui en même temps ne se dérobe à la simplicité de la vie animale, ne détourne de leur sens les conduites vitales, par une sorte d'échappement et par un génie de l'équivoque qui pourraient servir à définir l'homme. - Maurice Merleau-Ponty
puce Homme. Animal si éperdu dans la merveilleuse contemplation de ce qu'il pense qu'il est, qu'il néglige ce qu'il devrait indubitablement être. - Ambrose Gwinnett Bierce
puce L’homme est un animal raisonnable qui se met régulièrement en colère lorsqu’on lui demande d’agir en accord avec les préceptes de la raison. - Oscar Wilde
puce Il y a une autre qualité très spécifique qui les (l'homme et l'animal) distingue et sur laquelle il ne peut y avoir de contestation, c'est la faculté de se perfectionner. - E. Mounier
puce On refuse souvent à  l'autre parce qu'on lui refuse ce qu'on n'accepte pas pour soi. - Pierre Trépanier
puce Comment a-t-on pu dire que l’homme est un animal raisonnable ! Il est tout ce qu’on veut, sauf raisonnable. - Oscar Wilde
puce L'homme est une corde tendue ente l'animal et le Surhomme, une corde au-dessus d'un abîme. - Friedrich Wilhelm Nietzsche
puce Il (l’homme) abuse à coup sûr de sa liberté à l’égard de ses semblables; et, quoique, en tant que créature raisonnable, il souhaite une loi qui limite la liberté de tous, son penchant animal à l’égoïsme l’incite toutefois à se réserver, dans toute la mesure du possible, un régime d’exception pour lui même. (Idée d’une histoire universelle du point de vue cosmopolitique) - Kant
puce La nature commande à tout animal et la bête obéit. L'homme éprouve la même impression, mais il se reconnaît libre d'acquiescer ou de résister; et c'est surtout dans la conscience de cette liberté que se montre la spiritualité de son âme: car la physique explique en quelque manière le mécanisme des sens et la formulation des idées; mais dans la puissance de vouloir ou plutôt de choisir, et dans le sentiment de cette puissance on ne trouve que des actes purement spirituels, dont on n'explique rien par des lois de la mécanique... (ce qui le distingue), c'est la faculté de se perfectionner; faculté qui, à l'aide des circonstances, développe successivement toutes les autres..... - Jean-Jacques Rousseau