le refus de travail a-t-il un sens?

le refus de travail a-t-il un sens? Sujets / La culture / Le travail /

Un début de problématisation ...

    Le refus de travail a-t-il un sens?
On serait tenté de répondre immédiatement « pour celui qui le refuse, certainement ! » et on serait même tenté de se demander si le terme de sens convient : c’est plutôt en termes éthique qu’il faudrait poser la question : « Le refus du travail a t-il une valeur ? »


Obtenir un corrigé personnalisé du sujet de philosophie : le refus de travail a-t-il un sens?

Vous devez traiter ce sujet ?

Obtenir le corrigé de le refus de travail a-t-il un sens? Notre équipe de professeurs de philosophie se propose de réaliser pour vous un véritable corrigé de "le refus de travail a-t-il un sens?". Votre sujet de philo sera traité selon les indications que vous fournirez. Vous pouvez même spécifier le délai sous lequel vous souhaitez recevoir votre correction. Vous recevrez votre corrigé par email, en toute simplicité, dés que votre sujet aura été traité.

Obtenir ce corrigé - Fonctionnement de MaPhilo.net

Discuter de ce sujet

Souhaitez-vous commenter ce sujet, pour obtenir de l'aide de la part des autres visiteurs ou, au contraire, en offrir ?

Sujets similaires :

puce le travail est-il refus de la servitude? - Le travail
puce le travail est-il refus de la servitude? - Le travail
puce le travail a-t-il un sens ? - Le travail
puce Peut-on donner un sens au travail? - Le travail
puce Qu'est-ce qui peut donner un sens au travail ? - Le travail




Citations sur le refus de travail a-t-il un sens? :

puce En fait l'élément libérateur de l'opprimé, c'est le travail. En ce sens c'est le travail qui est d'abord révolutionnaire. - Jean-Paul Sartre
puce L'autre de la vérité n'est pas l'erreur, mais la violence, le refus de la vérité, du sens, de la cohérence, le choix de l'acte négateur... - Eric Weil
puce Le principe de ce que j’appelle «négation» c’est le refus de la relation d’alliance, c’est-à-dire le refus de l’altérité. L’autre, quel qu’il soit, est traité comme une chose dont on va se grossir, et qu’on va donc détruire, pour se grossir de lui. - Jaulin
puce Le vrai travail est avec l’homme ; c’est le travail des champs et des jardins, les heureux échanges formés sous le regard, et la division du travail, mais non point poussée jusqu’à la division des hommes. - Alain
puce Cette folie est l'amour du travail, la passion moribonde du travail, poussée jusqu'à l'épuisement des forces vitales de l'individu et de sa progéniture... il faut mater la passion extravagante des ouvriers pour le travail... - Lafargue