Citation de Arthur Schopenhauer

Citation de Arthur Schopenhauer Citations / Arthur Schopenhauer

Utiliser le moteur de recherche de citations ?

La volonté est la substance intime de toute chose particulière, comme de l'ensemble; c'est elle qui se manifeste dans la force naturelle aveugle; elle se retrouve dans la conduite raisonnée de l'homme; si toutes deux diffèrent si profondément c'est en degré et non en essence.

Voir les autres citations de Arthur Schopenhauer ?

Citations liées :

puce Du fait même qu'elle est l'action positive d'une volonté particulière, la vengeance devient une nouvelle violation du droit: par cette contradiction elle s'engage dans un processus qui se poursuit indéfiniment et se transmet de génération en génération, et cela, sans limite... (au contraire) Les personnes qui composent un tribunal sont certes encore des personnes, mais leur volonté est la volonté universelle de la loi, et elles ne veulent rien introduire dans la peine, qui ne soit pas dans la nature des choses. - Georg Wilhelm Friedrich Hegel
puce Le corps est l'ensemble de nos pouvoirs, son être n'est compréhensible qu'à partir de l'essence de la puissance... La multiplicité des actes comme de leurs moyens immédiats n'est donc un problème que pour la pensée qui prétend tout tenir et connaître dans l'espace qui est le sien et c'est en lui tournant le dos qu'il faut tenter de saisir la puissance dans sa capacité indéfinie de reproduction, c'est à dire dans son essence même... L'essence de la puissance n'est donc pas l'Inconscient mais le premier apparaître, la venue en soi de la vie. - michel henry
puce La quantité de matière que j'ai décrite ne diffère non plus de la substance que le nombre fait des choses nombrées; je considère son étendue, ou la propriété qu'elle a d'occuper de l'espace, non point comme un accident; mais comme sa vraie forme et son essence. - Descartes
puce La perversion et la confusion de toutes les qualités humaines et naturelles, la fraternisation des impossibilités -la force divine de l'argent- sont impliquées dans son essence en tant qu'essence générique aliénée, aliénante et s'aliénant ... il est la puissance aliénée de l'humanité. - Karl MARX
puce Le concept de conscience de soi contient la détermination de la différence non encore réalisée. Dans la mesure où cette différence, absolument parlant, se manifeste en elle, elle a le sentiment d'une altérité en elle même, d'une négation d'elle même, c'est à dire le sentiment d'un manque, un besoin. - Georg Wilhelm Friedrich Hegel
puce C'est bon de mourir pour quelque chose. De se dire qu'on est un petit grain de sable, c'est tout, mais qu'à  force de mettre des grains de sable dans la machine, un jour, elle grincera et elle s'arrêtera. - Jean Anouilh
puce C'est, vois-tu, une chose bien connue des amis du savoir que leur âme, lorsqu'elle a été prise en main par la philosophie, était complètement enchaînée dans un corps et collée à lui; qu'il constituait pour elle une sorte de clôture à travers laquelle force lui était d'envisager les réalités, au lieu de le faire par ses propres moyens et à travers elle même. - Platon
puce Dans la mythologie grecque primitive ... la passion est un trouble que les dieux mettent au cœur des hommes, elle est une sorte de possession de l'homme par une force qui le dépasse et dont il est pour ainsi dire la victime; dans la passion, l'homme pâtit dans la mesure où il est le jouet de forces transcendantes auxquelles il ne saurait s'opposer. - Brun
puce Les représentions diverses données dans une certaine intuition ne seraient pas toutes ensemble mes représentations, si toutes ensemble n'appartenaient pas à une conscience de soi. - Kant
puce Pour s'éprendre d'une femme, il faut qu'il y ait en elle un désert, une absence, quelque chose qui appelle la tourmente, la jouissance. Une zone de vie non entamée dans sa vie, un terre non brûlée, ignorée d'elle-même comme de vous. - Christian Bobin
puce Il y a mythe et mythe, et s'il fallait condamner le mythe dans son ensemble, on en viendrait à condamner toute religion et même toute raison. La puissance de symboliser peut bien devenir un piège pour la pensée, mais elle en est aussi le germe. - Pradines
puce La représentation compréhensive doit aussi être conforme à la chose elle-même. De plus, elle doit être imaginée et imprimée dans le sujet, de manière à ce que toutes les particularités des objets puissent être reproduites avec art. - Sextus
puce La science est à deux faces. Si d'une part elle est, par essence, théorique et spéculative, de l'autre elle vise à l'application ... La spéculation et l'application sont inséparables, et les grecs n'avaient pas faits exception à cet égard: la mathématique naissante ne s'appliquait-elle pas de bonne heure à l'étude des sons au mouvement des astres, aux phénomènes optiques? - Milhaud
puce Le langage signifiant voudrait dire l’absolu de façon médiate, et cet absolu ne cesse de lui échapper, laissant chaque intention particulière, du fait de sa finitude, loin derrière lui. La musique, elle, l’atteint immédiatement, mais au même instant il lui devient obscur, tout comme l’œil est aveuglé par une lumière excessive, et ne peut plus voir ce qui est parfaitement visible. - Th.W. Adorno
puce L'énergie des esprits est abondante. On la regarde sans la voir. On l'écoute sans l'entendre. Sa substance et sa forme ne peuven t être perçues. Bien que l'on ne puisse la toucher, elle est manifeste, pareille à l'Océan, et sa réalité ne peut être niée. - Confucius
puce Bref, le mot "vérité" n'est pour nous qu'un non collectif résumant des processus de vérification; absolument comme "santé, richesse, force" sont des noms désignant d'autres processus relatifs à la vie, d'autres processus qui paient, eux aussi. La vérité est une chose qui se fait... Le vrai consiste simplement dans ce qui est avantageux pour notre pensée, de même que le juste consiste simplement dans ce qui est avantageux pour notre conduite. - William James
puce L'histoire ne se fait pas sans la volonté de l'homme, et cependant elle se fait en grande partie hors d'elle et contre elle. - E. Mounier
puce L'histoire ne se fait pas sans la volonté de l'homme, et cependant elle se fait en grande partie hors d'elle et contre elle. - E. Mounier
puce Il existe deux manières d'obtenir ce pouvoir souverain. La première est la force naturelle... l'autre manière apparaît quand les hommes s'entendent entre eux pour se soumettre à tel homme ou à telle assemblée, volontairement, parce qu'ils leur font confiance pour les protéger contre tous les autres. Dans ce deuxième cas, on peut parler de République politique politique ou de République d'institution. - Hobbes
puce Pour ce qui est, tout d'abord, des méthodes, il semble impossible d'introduire une opposition entre les sciences de l'homme et les sciences naturelles, ni du point de vue de l'expérimentation ni de celui du calcul ou de la déduction... Pour ce qui est, maintenant, des domaines que couvrent les sciences de l'homme, le fait remarquable qui s'oppose à toute séparation radicale avec les sciences naturelles est qu'il n'est pas une des premières qui ne finissent par s'étaler jusque sur le terrain des secondes, pendant que les généralisations des secondes intéressent de plus en plus les premières... Par contre, si ni les méthodes ni les domaines ne conduisent à des coupures nettes entres entre les sciences de l'homme et celles de la nature, les concepts utilisés pourraient conduire à des oppositions plus marquées... C'est assez dire que la distinction entre l'"explication" (causale) et la "compréhension" (des significations et intentions, donc des implications et désignations), si fondée soit elle, n'est nullement de nature à opposer les sciences de l'homme et celles de la matière: elle met en évidence deux aspects irréductibles ... toute science tend à les concilier les unes dans le sujet humain ... les autres dans la coordination entre les données expérimentales provenant de l'objet et les instruments déductifs fournis par le sujet. - Piaget